Chou : 6 choses à savoir sur ce légume

Chou vert, chou-fleur, chou de Bruxelles, chou rouge, chou kalé, brocoli… La famille des choux est nombreuse !

Ce légume riche en bienfaits nutritionnels est un véritable allié santé, mais il est aussi victime de nombreux préjugés : il serait difficile à digérer, empesterait toute la maison lors de la cuisson… Il existe heureusement des solutions pour éviter ces désagréments. Découvrez nos astuces et nos conseils pour bien le cuisiner et profiter de toutes ses propriétés.

Des vertus anti-cancer reconnues

Riches en vitamines et en fibres, le chou contient aussi des substances aux propriétés anti-cancer, notamment de puissants antioxydants et du sulforaphane (composé capable de stimuler les enzymes de type 2 qui luttent contre les mutations de l’ADN). 

  • De nombreuses études récentes ont montré que leur consommation régulière (au moins 3 à 4 fois par semaine) contribuerait à prévenir certains cancers comme ceux du poumon, de l'estomac, du côlon des ovaires ou des seins.
  • Ces mêmes antioxydants ont par ailleurs la capacité de limiter la croissance des cellules cancéreuses une fois le cancer installé. 
  • Quant au sulforaphane, il est lui aussi un inhibiteur de cancer.
Lire l'article Ooreka

Un véritable allié minceur

Peu calorique (entre 20 et 30 kcal pour 100 g environ), riche en eau, le chou est un excellent choix quand on surveille sa ligne. De plus, en raison de sa richesse en fibres, il a des propriétés rassasiantes et coupe-faim.

Le chou est aussi à la base d'un régime minceur bien connu, celui de la soupe au chou. Le principe est simple : il s'agit de consommer à chaque repas une soupe à base de chou vert et de divers légumes frais, pendant une semaine. À la clé, une perte de poids garantie.

2 astuces pour cuire le chou sans odeurs

L'un des inconvénients du chou est l'odeur souvent forte qu'il dégage lors de la cuisson. Celle-ci est due à sa richesse en composés soufrés. Il existe heureusement de nombreuses astuces pour l'atténuer voire la faire disparaître.

  • Faites blanchir le chou avant cuisson en le plongeant dans un grand volume d'eau bouillante vinaigrée pendant 5 min maximum. Ne couvrez pas la casserole afin que les composés sulfurés puissent s'échapper.
  • Ajoutez dans l'eau de cuisson un petit morceau de pain enveloppé dans un petit sac de mousseline (pour éviter qu'il ne se délite dans l'eau). Ou bien une branche de céleri, une noix avec sa coque, un trait de jus de citron, une cuillère à soupe de bicarbonate, une feuille de laurier…

Mieux digérer le chou, c'est possible !

En raison de sa richesse en composés soufrés et de sa teneur en fibres, le chou peut être difficile à digérer pour certaines personnes. Mais il existe des solutions.

  • Faites-le blanchir quelques minutes dans de l'eau vinaigrée avant cuisson. Cela permet aussi d'enlever les mauvaises odeurs de cuisson.
  • Consommez-le accompagné d'épices facilitant la digestion, comme le cumin. Excellent avec le chou-fleur par exemple !
  • Privilégiez les choux verts jeunes et tendres, comme les premiers choux de printemps. Ils sont moins riches en fibres donc plus faciles à digérer.
  • Misez sur la choucroute, qui est un chou fermenté. La fermentation permet au chou d'être mieux toléré par les intestins fragiles. À condition bien sûr de la consommer nature et non accompagnée de saucisses, charcuterie et vin blanc.

Le chou, en version crue ou cuite

On a souvent tendance à consommer le chou cuit, dans des soupes, des potées, des gratins… Mais la plupart des choux peuvent aussi se consommer crus. Une bonne idée pour varier les recettes et les plaisirs.

  • Le chou-fleur cru et râpé finement est une excellente alternative à la semoule de blé dans les taboulés par exemple.
  • Les bouquets de brocoli ou de chou-fleur crus peuvent être présentés à l'apéritif, accompagnés d'une petite sauce à dipper.
  • Le chou blanc et le chou rouge crus râpés sont délicieux en salade, agrémentés d'une vinaigrette bien relevé. Découvrez par exemple le coleslaw anglais, mélange de carotte et chou blanc râpé.
  • Vous pouvez aussi le faire mariner quelques heures dans du vinaigre de cidre avant de le mélanger avec des petits dés de pommes et des herbes fraîches (persil, coriandre…). Délicieux avec du chou rouge par exemple.

Le chou : aussi en cataplasmes !

Le chou n'est pas seulement utilisé en cuisine : il fait aussi partie des remèdes ancestraux pour se soigner. On l'utilise notamment sous forme de cataplasme pour de nombreux maux.

Le mode d'emploi est très simple : lavez deux ou trois grandes feuilles de chou vert frisé, ôtez leur nervure centrale et aplatissez-les à l'aide d'un rouleau à pâtisserie de manière à faire sortir le jus. Appliquez les feuilles sur la zone à traiter et maintenez en place à l'aide d'un bandage.

Les cataplasmes de chou peuvent soulager :

  • les rhumatismes (et notamment l’arthrose dans laquelle ils se montrent plus efficaces que les gels anti-inflammatoires et sans aucun effet secondaire) ; 
  • les maux de tête ; 
  • les angines ;
  • les brûlures ;
  • les seins engorgés ;
  • les maux de ventre…

Ooreka vous en dit plus

Les choux sont l'un des légumes phares de l'alimentation anti-cancer. Mais ce ne sont pas les seuls : certaines épices, les baies ou encore le thé vert ont également une efficacité reconnue dans ce domaine. Découvrez-les tous dans notre article consacré aux aliments anti-cancer.

La prévention du cancer passe aussi par une hygiène de vie adaptée : découvrez nos conseils pour éviter les facteurs de risques. Le dépistage du cancer est également un point clé : n'hésitez pas à faire un point régulier avec votre médecin.

Enfin, trouver le légume de vos rêves, c'est bête comme chou avec notre moteur de rechercher Trouver une plante !