7 bonnes raisons de devenir locavore

Locavore ? Qu'est-ce que c'est encore ? Un nouveau régime ? Non, détendez-vous, devenir locavore, c'est simple, ça consiste à ne manger que des aliments provenant de moins de 200 km de chez soi. Une démarche qui est bénéfiques à plusieurs niveaux !

Faire jusqu'à 140 € d'économie

Les marges des distributeurs et des commerçants sur les produits alimentaires ne cessent de croître. Cette marge peut atteindre 50 % du prix de vente public du produit.

Si vous achetez chez le producteur vous ne payez plus la distribution et la commercialisation.

Sauver des petites exploitations paysannes

Écrasés par les prix cassés de la grande distribution, les agriculteurs jonglent avec un budget de plus en plus limité. Peu d’entre eux parviennent à un salaire convenable à la fin du mois et certains qui se battaient pour une exploitation écologique finissent par se tourner vers les pesticides.

  • Vendre directement auprès du particulier représente une source de revenus bien plus profitable.
  • Le bouche-à-oreille est la meilleure des publicités !

Mieux manger

L'alimentation joue un rôle essentiel dans la santé, et de nombreux maux quotidiens trouvent leur cause dans de mauvaises habitudes alimentaires.

Les fruits et les légumes bio, non transformés, apportent les minéraux, les vitamines et les oligoéléments nécessaires au bien-être du corps. De plus, l'aliment frais, produit sans pesticide ni OGM repousse les risques de maladies graves et de cancers.

Lire l'article Ooreka

Donner de bons réflexes à ses enfants

La traite des vaches, la récolte des légumes et des fruits ne sont pas des clichés surannés, mais dans notre vie de plus en plus citadine, certains enfants ne sont pas conscients de tout cela.

Vous pouvez donc emmener toute la famille sur l'exploitation, rencontrer le producteur avec lequel vous vous êtes engagé. Il sera heureux de faire découvrir son travail et vous repartirez avec votre panier à cuisiner vous-même.

Lire l'article Ooreka

Préserver l'écosystème

Chaque jour des milliers de camions, de bateaux, de trains ou d'avions parcourent des centaines de kilomètres pour remplir vos assiettes.

Les hydrocarbures utilisés par ces moyens de transports sont responsables de l'émission de dioxyde de carbone qui, en excès, est néfaste pour l'écosystème.

  • Rien que pour servir un steak-frites, il faudra compter sur un rejet de CO2 d'environ 5,6 kg dans l'atmosphère.
  • À moins de 200 km de chez vous, vous trouverez certainement un producteur. Pourquoi donc chercher si loin ?
Lire l'article Ooreka

Créer du lien social

Le retour à des valeurs fondamentales passe aussi par l'entraide et le partage. Le locavore dialogue fréquemment avec son voisinage :

  • pour offrir le surplus de récolte de son potager ;
  • pour pratiquer le covoiturage à la ferme ;
  • pour rendre service.

Vivre au rythme des saisons

La tomate aura un goût faible et un aspect farineux en décembre. En revanche, les champignons frais sont délicieux en automne !

Le calendrier du potager intervient directement en cuisine. Respecter les saisons permet d'obtenir :

  • des fruits et légumes meilleurs au goût ;
  • des denrées moins chères ;
  • des aliments sans conservateurs.

Ooreka vous en dit plus

Si vous avez décidé de devenir locavore, de manger bio, de respecter les saisons ou de produire un petit potager, reportez-vous aux contenus suivants :

Ces pros peuvent vous aider