Sommaire

Depuis l'époque du paléolithique, qui fait parfois référence en matière d'alimentation saine, la consommation de sodium (une des deux composantes du sel) a été multipliée par 7, causant de nombreux dégâts dans l'organisme, entre autres la rétention d'eau accompagnée de cellulite, un déséquilibre acide-base favorable à diverses pathologies comme le cancer ou encore l'ostéoporose, les pathologies cardio-vasculaires avec en tête le phénomène d'hypertension.

4 grammes de sel par jour suffisent. Pour atteindre ce palier, le principe est d'avoir recours à d'autres exhausteurs de goût. En y allant pas à pas et en ayant recours à diverses astuces, le palais s'adapte et il devient simple de cuisiner sans sel.

1. Cuisinez sans sel grâce au sumac ou au piment d'Espelette

Le sumac et le piment d'Espelette en poudre sont deux épices qui par simple ajout aux plats, miment le goût du sel.

  • 1/2 cuillère à café de poudre de sumac remplace une pincée de sel. Très utilisé en Iran, le sumac a un goût légèrement citronné. Il remplace le sel sur les poissons, dans les vinaigrettes, les morceaux de poulet en papillote, les œufs. Évitez les cuissons trop prolongées ou agressive car le sumac perd de ses qualités organoleptiques à la cuisson.
  • 1 pincée de piment d'Espelette remplace une pincée de sel. Le piment d'Espelette s'accommode avec tous types d'aliment, y compris en dessert pour relever le goût du chocolat ou en boisson pour agrémenter des cocktails.

2. Cuisinez sans sel avec la levure de bière

Saupoudrez de la levure de bière sur les salades, les pâtes ou ajoutez-la tout simplement par petite pincée sur vos plats de viandes, de poissons ou de légumes en sauce. La levure de bière, très goûteuse, peut masquer l'absence du goût de sel. Utilisez-en jusqu'à 3 ou 4 cuillères à café par jour.

3. Cuisinez sans sel grâce au vinaigre acide et au citron

Dans la bouche, les récepteurs du goût salé sont proches de ceux du goût acide. Ainsi, le goût généré et ressenti avec des aliments salés ou acides est proche. Voici les différentes possibilités :

  • Utilisez du vinaigre de cidre, du vinaigre rouge de vin, du vinaigre de vin blanc ou du vinaigre de Xérès dans vos sauces salades, en filet sur vos plats de légumes, en quantité plus généreuse dans vos plats en sauce (un petit verre à liqueur par exemple).
  • Utilisez du citron en filet sur à peu près toutes vos préparations ou en ingrédient de marinade de viande ou de poisson. Pour un côté vitaminé, préférez du jus de citron pressé maison sur vos préparations froides. Dans vos préparations chaudes, vous pouvez utiliser également le jus de citron pressé vendu dans le commerce (la chaleur détruisant la vitamine C, le jus de citron pressé maison, le mieux pourvu en vitamine C, a moins d'intérêt).
Consulter la fiche pratique Ooreka

4. Cuisinez sans sel avec des épices dorées dans l'huile

Faire dorer les épices permet d'exacerber leur saveur. L'huile qui va permettre de torréfier les épices, va servir également de vecteur de goût dans les plats auxquels ce mélange huile-épice va être ajouté.

  • Dans une grande poêle, versez ½ verre d'huile supportant les températures élevées : huile d'olive ou huile de coco par exemple.
  • Une fois que l'huile est chaude, versez 6 cuillères à soupe pleines d'épices de votre choix : curry, cumin, paprika par exemple.
  • Faites les dorer 2 à 3 minutes seulement, sur feu fort, en prenant soin de remuer avec une cuillère en bois.
  • Retirez du feu.
  • Versez dans un pot en verre et conservez au réfrigérateur jusqu'à 1 mois. Vous en prélèverez quelques cuillères à café lorsque vous cuisinerez.

5. Cuisinez sans sel avec du sel diététique

Les sels diététiques sont les sels de potassium. Ils s'achètent en pharmacie et ils sont hypotenseurs (ils limitent la pression artérielle) en raison de leur action diurétique. S'ils présentent un côté pratique (en salière), ils ont en revanche plutôt mauvais goût : un goût métallique.

  • Ajoutez-le en moindre quantité que le sel : une toute petite pincée par assiette, pas plus.
  • Détournez le goût métallique en utilisant des herbes aromatiques comme la coriandre fraîche, le persil, le basilic ou encore l'estragon par exemple ou en ajoutant quelques épices en poudre.

Aussi dans la rubrique :

Cuisiner autrement

Sommaire