Sommaire

Conserver l'ail

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

L'ail est un bulbe parfumé qui fait merveille en cuisine. De plus, il est excellent pour notre santé. Raison de plus pour en avoir toujours sous la main et connaître les meilleures techniques pour conserver l'ail.

1. Conserver l'ail dans l'huile = danger !

Il est fortement déconseillé d'opter pour la conservation de l'ail dans l'huile car préparer soi-même l'huile à l'ail est une méthode qui peut s'avérer dangereuse pour la santé. L'ail peut contenir des bactéries (clostridium botulinum) qui se développent facilement dans l'huile bien qu'elles soient privées d'oxygène. Les risques sont très importants car les toxines dans l'huile sont totalement indécelables visuellement, ne laissent ni odeur ni goût. Il en résulte des risques graves pour la santé, dont celui de contracter le botulisme, une intoxication alimentaire sévère pouvant entraîner la mort d'une personne du fait de la paralysie de ses muscles respiratoires.

Vous pouvez cependant acheter une huile à ail en supermarché et autres commerces : ces préparations industrielles contiennent généralement des agents de conservation (citron, vinaigre, etc.). Il est toutefois impératif de ne pas consommer cet ail à l'huile au-delà de la date de péremption.

2. Solution 1 : congeler l'ail

Au retour du marché, ne rangez pas vos gousses d'ail dans le bac à légumes de votre réfrigérateur : elles deviendront toutes molles. En revanche, vous pourrez conserver votre ail en panier, dans la cuisine, pendant quelques semaines.

Mais pour une préservation sûre, la congélation de l'ail est de loin la technique la plus souvent conseillée, car elle permet :

  • de stopper le développement des bactéries et donc leur multiplication ;
  • de conserver l'ail de 6 à 8 semaines mais pas au-delà.

Pour congeler l'ail :

  • Supprimez la pellicule extérieure.
  • Coupez chaque gousse d'ail en deux.
  • Enlevez le germe qui se situe au cœur des gousses d'ail.

3. Solution 2 : conserver l'ail en caissette

Si vous cultivez vous-même votre ail, voici quelques conseils pour conserver votre récolte dans les meilleures conditions :

  • Déposez vos têtes d'ail dans des caissettes en bois non traité.
  • Ne superposez pas les têtes d'ail : il faut au contraire favoriser la circulation de l'air.
  • Entreposez vos caissettes dans un endroit frais, mais sec.
  • Prenez soin de remuer régulièrement les têtes d'ail pour une aération parfaite.

4. Solution 3 : conserver l'ail tressé après séchage au soleil

Vous pouvez opter pour la conservation de l'ail en tresse. Pour ce faire :

  • Enlevez toutes les traces de terre et diverses salissures de vos aulx.
  • Munissez-vous de tiges solides et sèches.
  • Formez une tresse avec les têtes d'ail : ne conservez que les aulx bien fermes.
  • Choisissez un endroit suffisamment ventilé comme la cave, le grenier ou le sous-sol.
  • Suspendez les tresses d'ail sans les entasser.
  • Inspectez-les régulièrement et éliminez toutes les têtes d'ail qui présentent des traces d'humidité, de moisissures ou qui sont molles.

L'ail tressé apporte, en plus, une touche esthétique au grenier ou à la cave !

Ces pros peuvent vous aider