Cuisiner les mauvaises herbes comestibles

Sommaire

Cuisiner les mauvaises herbes comestibles

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Saviez-vous que bien des mauvaises herbes communes de votre jardin peuvent se consommer et vous procurer à la fois saveurs inédites et bienfaits pour votre santé ?

Cette fiche pratique vous explique comment cuisiner les mauvaises herbes comestibles pour en faire des soupes vitaminées, des quiches savoureuses et des salades inédites.

Zoom sur les mauvaises herbes comestibles

Votre jardin regorge naturellement d’herbes habituellement qualifiées de « mauvaises », mais qui sont en réalité des ressources alimentaires précieuses, pourvu que vous ne les combattiez pas à coups d’herbicides chimiques.

Reconnaître les mauvaises herbes comestibles

L’ortie est sans conteste la reine des mauvaises herbes comestibles, mais elle n’est pas la seule. Parmi les plantes adventices (plantes indésirables qui poussent dans les cultures) faciles à reconnaître : le pissenlit, le plantain, la pâquerette, le pourpier sauvage, la cardamine des prés, la bourse-à-Pasteur, le mouron des oiseaux et le chénopode blanc sont également comestibles. Si vous avez un doute, aidez-vous d’un atlas floral (aussi appelé « flore ») pour les identifier.

Bienfaits des mauvaises herbes

Non contentes d'être gratuitement disponibles, la plupart de ces plantes sauvages sont riches en nutriments bénéfiques pour la santé : vitamines (A, B, C…), oligo-éléments, flavonoïdes, tanins, acides aminés…

Saveurs des mauvaises herbes

Le plus souvent, ce sont les feuilles qui sont consommées. Elles peuvent avoir une saveur :

  • piquante : cardamine, bourse-à-Pasteur ;
  • amère : pissenlit ;
  • un peu âcre : pâquerette ;
  • ou plus douce : ortie, pourpier.

Cuisinées en soupes, en quiches ou en salades, elles vous font profiter de leurs saveurs et de leurs vertus. Parfois, les boutons floraux ou les fleurs peuvent être ajoutés à vos plats en décoration comestible.

Recettes de soupes à base de mauvaises herbes

Recette de base : velouté de pourpier

  • Mettez à cuire à l’eau 1 kg de pommes de terre épluchées et coupées en morceaux.
  • Faites revenir 4 grosses poignées de feuilles de pourpier à feu doux dans un peu l’huile d’olive.
  • Ajoutez les feuilles de pourpier aux pommes de terre, salez, poivrez.
  • Poursuivez la cuisson jusqu’à ce que les pommes de terre soient bien tendres.
  • Mixez le tout avec un mixeur plongeur.
  • Ajoutez 2 bonnes cuillerées à soupe de crème fraîche et, selon votre goût, croûtons ou lardons.

Autres soupes à base de mauvaises herbes

Confectionnez de la même manière des soupes à base de feuilles d’orties (en choisissant uniquement de jeunes orties, cueillies avec des gants), de feuilles de bourse-à-Pasteur, de mouron des oiseaux, de plantain ou de chénopode blanc.

La crème fraîche est facultative. En revanche, vous pouvez modifier la recette de base en ajoutant des oignons, des poireaux, etc.

Recettes de quiches à base de mauvaises herbes

Recette de base : quiche à l’ortie

  • Préchauffez le four à 180 °C.
  • Hachez grossièrement 4 grosses poignées de feuilles d’orties (en choisissant uniquement de jeunes orties, cueillies avec des gants).
  • Garnissez un moule à tarte de pâte brisée et répartissez les orties hachées sur la pâte.
  • Battez 3 œufs en omelette, salez, poivrez.
  • Ajoutez 100 g de gruyère râpé et 20 cl de crème fraîche.
  • Versez la préparation dans le moule et faites cuire pendant environ 30 minutes.

Autres quiches à base de mauvaises herbes

Confectionnez de la même manière des quiches à base de feuilles de bourse-à-Pasteur, de mouron des oiseaux, de plantain ou de chénopode blanc.

Vous pouvez varier les recettes en ajoutant des lardons ou des morceaux de jambon, ou en saupoudrant la quiche en cours de cuisson de gruyère ou de comté râpé.

Recettes de mauvaises herbes en salades

Salade de pissenlits

La salade de pissenlits aux lardons est un mets classique de la gastronomie française. Cueillez les jeunes pousses de pissenlit en mars, lorsqu’elles sont encore tendres, avant l'ouverture des boutons floraux. La recette de la salade de pissenlits est très simple :

  • Placez les jeunes feuilles de pissenlit dans un saladier, salez, poivrez.
  • Ajoutez 2 cuillerées à soupe de vinaigre (de vin, de framboise…) et mélangez.
  • Faites revenir des lardons à la poêle dans très peu d’huile.
  • Versez les lardons grésillants sur les pissenlits, mélangez et dégustez aussitôt.
Consulter la fiche pratique Ooreka

Autres salades agrémentées de mauvaises herbes

À part les pissenlits, les autres mauvaises herbes entrent plutôt dans des salades composées dont elles relèvent le goût. Vous pouvez ainsi ajouter à vos salades :

  • des feuilles de cardamine au délicieux goût de cresson ;
  • des feuilles de pâquerettes au goût légèrement aromatique et un peu âcre ;
  • de jeunes feuilles de bourse-à-Pasteur au goût proche de celui du radis ;
  • des feuilles de mouron des oiseaux ;
  • de jeunes feuilles de chénopode blanc.

Vous pourrez en outre décorer vos salades avec des boutons floraux de pâquerette, des fleurs de bourse-à-Pasteur, d’ortie ou de mouron des oiseaux.

Matériel nécessaire pour cuisiner les mauvaises herbes

Imprimer
Casserole

Casserole

Déjà possédée

Mixeur plongeant

Mixeur plongeant

À partir de 20 €

Moule à tarte

Moule à tarte

À partir de 5 €

Saladier

Saladier

5 €

Ces pros peuvent vous aider