Rythme alimentaire

Écrit par les experts Ooreka

Le rythme alimentaire, au même titre que la portion des repas, fait partie intégrante de l'alimentation équilibrée. Une fréquence des repas régulière et raisonnable, vous permettra de garder la forme et de rester en bonne santé.

Importance du rythme alimentaire

Le rythme alimentaire a un rôle considérable lorsque l'on souhaite perdre du poids ou garder la ligne :

  • Il permet d'ingérer le nombre de calories et autres molécules nécessaires au fonctionnement de l'organisme, difficilement ingérable en un seul repas.
  • Il participe à un apport régulier d'énergie à l'organisme. Cela évite notamment les crises d'hypoglycémies.
  • Il est un repère pour notre organisme. Les signaux de faim et de satiété, utiles au « cadrage » de la prise et de la portion alimentaire en dépendent.
  • Le rythme alimentaire peut aussi permettre aussi de répondre au plus près aux besoins physiologiques de l'organisme.

La fréquence des repas en pratique

Un bon rythme alimentaire doit comporter :

  • 3 repas principaux : le petit-déjeuner, le déjeuner et le dîner. Ils sont essentiels. Les sauter perturbe le fonctionnement de l'organisme et peut donc être délétère pour le poids et la santé.
  • 1 à 2 collations : à 10 h et 16 h par exemple. Elles sont facultatives (exceptées pour les enfants et adolescents). Seuls les adultes qui éprouvent une fatigue, des fringales, qui mangent peu aux repas ou qui arrivent avec une trop grande faim au repas suivant peuvent faire une ou deux collations.

Cas exceptionnel : les autres rythmes alimentaires possibles

Le rythme alimentaire idéal est parfois incompatible avec la vie professionnelle, ou tout simplement avec nos besoins individuels. Il faut donc savoir l'adapter pour éviter les carences et les excès.

Le travail de nuit

Le rythme biologique n'est pas le même la nuit. Le jour les cellules stockent les matières premières qui lui serviront la nuit pour le renouvellement cellulaire, pour construire, réparer et restructurer.

Le mieux est d'éviter les collations, de faire un repas (équivalent d'un déjeuner) avant le début du travail, un second (équivalent à un dîner) dans la nuit et un petit-déjeuner complet au réveil.

Les très petits appétits

Trois collations sont indispensables pour compenser les petites prises alimentaires au cours des repas principaux. Il peut y en avoir une à 10 h, une à 16 h et une à 22 h par exemple (cette dernière doit être légère).


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
AL
aude level

assistante esthétique | centre level lyon

Expert

bruno leclerc

chiropracteur diplomé "doctor of chiropractic" usa | cabinet chiropratique bruno leclerc

Expert

caroline gerardin

bilan diététique - régimes - coaching diététique | nutritionniste - diététicienne 75014 & 75015

Nouvel expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Produits



Autres sujets sur Ooreka


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides

Tout le guide pratique alimentation

Tout le guide pratique