Carences en fer

Écrit par les experts Ooreka

Parmi les carences alimentaires fréquentes, la carence en fer occupe une place centrale, y compris dans les pays industrialisés et même si nos besoins sont relativement faibles.

Rôle du fer

Le fer est un nutriment, plus précisément un sel minéral nécessaire au bon fonctionnement de l'organisme. Il entre dans la composition de l'hémoglobine qui amène l'oxygène aux cellules du corps et dans la composition de la myoglobine (cellule musculaire).

Le fer est également constitutif d'enzymes de l'organisme et contribue ainsi à de nombreuses fonctions de notre corps.

Attention : en excès, le fer devient un oxydant.

Plus connue sous le nom d'anémie, la carence en fer se caractérise par une diminution des réserves en fer de l'organisme.

Carences en fer : populations à risque

Ce sont celles ayant le plus de besoin en fer :

  • les femmes en âge de procréer (de la puberté à la ménopause) ;
  • les adolescentes (au moment de l'apparition des menstruations) ;
  • les enfants en bas âge ;
  • les femmes enceintes, car aux besoins de la maman s'ajoutent ceux du fœtus ;
  • les individus vivant en milieu défavorisé.

Les 8 signes d'une carence en fer

Voici les signes cliniques révélateurs d'une carence en fer :

  • anxiété ;
  • pâleur ;
  • vertiges ;
  • fatigue ;
  • insomnie ;
  • perte d'appétit ;
  • perte de souffle ;
  • sensibilité accrue aux virus et infections.

Remédier à une carence en fer

Une fois la carence en fer dépistée, votre médecin vous prescrira un traitement adapté.

Supplémentation médicamenteuse

Elle est nécessaire et doit faire suite à un bilan médical et une prise de sang prescrite par votre médecin traitant, qui atteste la carence en fer.

Alimentation riche en fer

Cette solution, couplée aux compléments alimentaires, permet de rétablir l'équilibre plus rapidement.

  • Consommer des aliments riches en fer en veillant à favoriser les sources de fer héminiques issues des produits animaliers (abats surtout le foie, viande, poisson, œufs) car ce type de fer est mieux assimilé par l'organisme.
  • Il ne faut toutefois pas négliger le fer issu des végétaux (légumineuses, céréales complètes...) surtout dans le cadre d'une alimentation végétarienne, végétalienne ou du véganisme.
  • Ingérer des molécules favorisant l'assimilation du fer contenu dans un aliment : le fer doit être ionisé pour être bien utilisé par l'organisme. La vitamine C la favorise. Associez le plus souvent possible crudités et viande, filet de jus de citron sur légumes et poissons.
  • Éviter les molécules limitant son absorption comme les tanins. Il convient donc de ne pas boire de vin au cours du repas et de ne pas le finir avec un thé ou un café. La prise de son, d'avoine ou de blé, peut également engendrer une perte du fer ingéré.

Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides

Tout le guide pratique alimentation

Tout le guide pratique