Sommaire

Le binge eating et le grignotage sont deux troubles du comportement alimentaire qui vont à l'encontre d'une alimentation équilibrée.

Définition du binge eating

Ce terme anglo-saxon désigne une hyperphagie (prise alimentaire importante) compulsionnelle (non contrôlée). Cela signifie qu'une grande quantité de nourriture peut-être ingérée, dans un laps de temps très court.

Aucun comportement destiné à limiter la prise de poids due au binge eating, n'y est associé : pas de vomissements, ni de prise de laxatifs. C'est en cela que le binge eating se distingue de la boulimie qui, elle, associe ces deux comportements.

Boulimie

Article

Lire l'article Ooreka

Les critères pour identifier le binge eating

Le binge eating se caractérise notamment par les comportements suivants :

  • Beaucoup de nourriture ingérée en peu de temps.
  • Manger sans ressentir faim et satiété.
  • Honte de son comportement associé à une impossibilité de se retenir.
  • Ne jamais le faire devant autrui.
  • Sentiment de dégoût de soi qui suit.
  • Aucune tentative de contrôle du poids par des vomissements ou des laxatifs derrière.

Les conséquences du binge eating

  • Perte de contrôle qui engendre une baisse de l'estime de soi.
  • Isolement social : une personne concernée par ce trouble du comportement alimentaire s'isole pour « criser ».
  • Prise de poids plus ou moins importante et sur le long terme risque accru de pathologies associées (HTA, diabète de type 2, problèmes cardio-vasculaires...).

Les causes du binge eating

Le binge eating touche presque autant les hommes que les femmes (contrairement à la boulimie qui est le plus souvent un comportement féminin) et il concerne 4 % de la population.

Il n'y a pas de causes isolées mais plusieurs pistes :

  • une vie chaotique ;
  • des problèmes d'anxiété, de souffrance morale ou psychique, d'estime de soi, une difficulté à trouver sa place dans la société ;
  • de nombreux régimes mal menés, très frustrants tels que les régimes pauvres en graisse, les régimes hyperprotéinés, les régimes hypocaloriques...

Se soigner du binge eating

La prise en charge doit être d’emblée pluridisciplinaire (somatique, psychologique, nutritionnelle, sociale et familiale), coordonnée entre les différents intervenants et adaptée à l’âge du patient et à l’intensité de ses troubles.

  • Une aide psychologique est souvent nécessaire pour traiter la cause. Elle peut prendre différentes formes selon le thérapeute qui la prodigue.
  • Un suivi diététique peut redonner confiance dans l'alimentation.
Lire l'article Ooreka