Alimentation per os

Écrit par les experts Ooreka

L'alimentation per os est une voie d'alimentation comme l'alimentation entérale et l'alimentation parentérale.

Définition de l'alimentation per os

L'alimentation per os est l'alimentation classique, qui se fait par la bouche et qui emprunte donc la totalité du tube digestif pour progresser, de la bouche en passant par le pharynx, le larynx, l'œsophage, l'estomac, l'intestin grêle, le côlon jusqu'au rectum, le canal anal et l'anus.

Le terme « per os » est fréquemment utilisé pour indiquer le mode de prise d'un médicament. Il est aussi utilisé en diététique/nutrition, essentiellement en milieu médical, dans le cadre de la réalimentation d'un patient.

Par exemple : un patient ayant subi une exérèse d'une partie importante du tube digestif sera d'abord réalimenté par voie parentérale (veineuse), puis par voie entérale (par sonde reliée à une partie du tube digestif), puis par voie entérale et per os pour arriver enfin à être alimenté exclusivement per os.

Les avantages de la nutrition per os

L'alimentation per os est le type d'alimentation qui offre le plus d'avantages.

  • L'état nutritionnel du patient qui s'alimente per os est meilleur que celui d'un patient nourri par voie entérale ou parentérale. L'apport en macronutriments, micronutriments et vitamines est meilleur que dans le cadre d'une alimentation entérale ou parentérale.
  • Suite à une intervention sur l'intestin, elle participe à la bonne physiologie de l'intestin, qui a un rôle très important dans la digestion et le passage des nutriments et vitamines dans l'organisme.
  • L'alimentation per os est le seul type d'alimentation compatible avec le plaisir de manger. L'expérience gustative ne peut se faire qu'avec un aliment en bouche.

Contre-indication de l'alimentation per os

Plusieurs causes sont à l'origine de l'impossibilité d'une alimentation per os :

  • Une chirurgie portant sur une partie du tube digestif.
  • Lorsqu'il y a un risque de fausse-route important suite à une paralysie d'une partie du visage par exemple ou en cas de troubles de la déglutition comme dans le cas de la sclérose latérale amyotrophique.
  • En cas d'occlusion d'une partie du tube digestif qui gène la progression du bol alimentaire ou de la matière fécale.
  • Lorsqu'il y a intubation d'un patient.

À noter : la plupart des personnes en réanimation, quel que soit leur motif d'admission, ne peuvent être alimenter par voie orale.


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
rosine coutable

coach | thérapeute hypnose, p.n.l., reiki | c'comhappy | Être, faire, s'épanouir

Expert

stéphane roux

aide au changement par l' hypnose ericksonienne

Expert

salim djelouat

pr. bioclinicien -expert médical -auteur scientifi

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Produits



Autres sujets sur Ooreka


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides

Tout le guide pratique alimentation

Tout le guide pratique