Sommaire

De plus en plus de personnes se demandent si elles doivent manger bio ou pas.

En effet, si la diététique, le jeûne ou la diète peuvent apporter un mieux-être à notre organisme, on peut parfois émettre des doutes sur la qualité de nos produits et avoir envie de se tourner vers l'alimentation biologique. Quelques questions viennent souvent à l'esprit :

  • Celle-ci est-elle meilleure pour notre santé ?
  • Son prix élevé est-il justifié ?
  • Comment trouver un point de vente ?

Petit tour d'horizon...

L'alimentation biologique : c'est quoi ?

Comment différencier un produit bio d'un produit ordinaire ?

L'alimentation biologique est issue d'ingrédients provenant de l'agriculture biologique : fruits, légumes, céréales.

Pour les produits transformés - comme les biscuits ou les plats cuisinés - ils seront tenus de contenir un minimum de 95 % d'ingrédients issus de l'agriculture biologique pour obtenir le label biologique (AB).

Le produit bio se reconnaît donc par un label clairement notifié sur son emballage.

Il s'achète :

  • soit dans un magasin spécialisé : chaînes de distribution de produits bio, magasins diététiques... ;
  • soit dans une grande surface : au rayon dédié aux produits « bio » et clairement signalé dans le magasin ;
  • soit sur certains salons professionnels dédiés à la diététique ou aux produits biologiques.

Alimentation biologique : obligation du label bio

Pour obtenir le label bio, un produit doit répondre à un certain nombre de critères et doit remplir un cahier des charges précis lui assurant sa qualité.

En France, l'organisme privé Ecocert détient environ 70 % du marché de la certification. Il existe d'autres organismes de certification parmi lesquels : Qualité France SA, Aclave ou encore Agrocert...

Hors territoire national, il existe d'autres organismes réglementant les produits biologiques. Ainsi, certaines normes internationales sont émises par l'IFOAM qui est la Fédération Internationale des Mouvements d'Agriculture Biologique.

On compte différents labels bios : AB (pour Agriculture Biologique), Nature&Progrès, BIO...

Le label bio répond à des normes strictes et sera la garantie pour le consommateur que :

  • pour les fruits et légumes :
    • ils ne contiennent pas d'OGM (organismes génétiquement modifié),
    • ils n'ont pas subi de traitement chimique : pesticides, engrais de synthèse, nitrate... ;
  • pour les produits d'élevage :
    • les élevages ont été contrôlés et les animaux n'ont pas reçu d'hormones de croissance,
    • aucun élevage n'a été nourri avec des farines animales,
    • les conditions d'élevage doivent être aux normes.

L'alimentation biologique : quels sont ses plus et ses moins ?

Avantages d'une alimentation bio

Les principaux critères qui amènent à la consommation biologique sont :

  • l'assurance d'avoir des produits de qualité et donc plus sains pour la santé ;
  • leur traçabilité par un cahier des charges strict contrôlé par des organismes de certification ;
  • le respect de l'environnement.

Inconvénients d'une alimentation bio

  • Le coût est plus élevé : cela s'explique par des moyens de production plus coûteux et des réseaux de distribution plus limités ;
  • le prix est en moyenne 20 à 30 % plus élevé pour les produits biologiques que pour une alimentation conventionnelle ;
  • la conservation est moins bonne : la plupart des produits se gardent moins longtemps car, par respect des normes et du cahier des charges, ils emploient moins de conservateurs ;
  • d'autre part, les produits secs bios peuvent produire assez rapidement des mites alimentaires pour les mêmes raisons : il faudra donc être plus vigilant sur leur stockage et conservation ;
  • les points de vente ne disposent pas toujours de stocks suffisants.

Pourquoi l'alimentation biologique ?

On remarque que, globalement, l'alimentation biologique a le vent en poupe.

Bien souvent, cet engouement va avec un certain esprit :

  • respect de l'environnement ;
  • souci de son bien-être ;
  • volonté de manger équilibré et sain ;
  • hygiène de vie incluant sport, yoga, thalassothérapie, etc...