Sommaire

La barre protéinée ou barre de protéine, rencontre un certain succès dans le monde du sport et notamment de la musculation. De différents types, les barres protéinées ressemblent aux barres de céréales tout en étant plus riches en protéines, comme leur nom l'indique, et peuvent être à base de protéines d’œuf, de soja, caséine ou encore de whey (lactosérum ou petit-lait, c'est-à-dire la partie liquide du lait caillé). La barre protéinée est un aliment plaisir qui permet d'augmenter sa ration en protéine sans un apport de sucre trop important. Le point maintenant.

Barre protéinée : caractéristiques

La barre protéinée, ou plutôt les barres protéinées devrait-on dire tellement il en existe de différentes sortes sur le marché, se présentent sous forme de bâtonnets enveloppés dans un emballage souple, très pratique à transporter dans son sac de sport ou son sac à main.

La barre protéinée est avant tout un en-cas présenté comme « bon pour la santé » car riche en protéines, plus simple à déguster sur son lieu de travail ou après une séance de sport qu'un morceau de pain accompagné de jambon et d'un yaourt par exemple !

En regardant de plus près leur composition nutritionnelle, on se rend compte qu'il existe des variations en terme d'apport calorique et teneur en protéines, lipides et glucides.

Valeurs nutritionnelles comparatives de 4 barres protéinées de marques différentes :

Éléments nutritifs

1 barre Pulsin de 50 g

1 barre Roo'bar de 30 g, graines de chia

1 barre protéinée minceur de 36 g, saveur cacahuète

1 barre protéinée de régime Gerlinéa, 31 g

Protéines (g)

soit en pourcentage :

12

24 %

4,95

16,5 %

10,5

29,1 %

7,13

23 %

Glucides (g)

dont sucres

29

6,2

15,7

10,7

9,6

3,4 (polyol)

14,6

10,2

Lipides (g)

dont AG saturés

13,1

3,2

4,5

0,8

5,7

1,7

4,34

2,6

Fibres (mg)

6,4

3,9

5,3

1,8

Énergie (kcal)

Énergie / 100 g

225

450

116,5

389

125

347

127

412

Sources : macuisine-minceur.com, Produits Gerlinéa.

Différents types de barre protéinée

Il existe différents types de barres protéinées et de marques variées. Toutes cependant se présentent comme idéales pour combler durablement une faim, après une séance de sport ou de musculation ou encore pour développer sa masse musculaire. Certaines barres protéinées sans sucre ajouté se disent minceur, et sont présentées comme un en-cas parfait lorsque l'on surveille sa ligne.

Voici quelques exemples de barres protéinées de différents types :

  • Des barres végétales protéinées : saveur vanille, chocolat, « Pulsin Protein snack » avec 12 g de protéines pour une barre de 50 g :
    • Ce sont des protéines de riz et de pois, sans gluten et sans additif.
    • Richesse en fibres pour un effet rassasiant augmenté.
    • Édulcorée au xylitol, édulcorant naturel, cette barre énergétique et protéinée végétale conviendra aux végétariens et végétaliens.
    • La « Roo'bar » est aussi une barre végétale à base de chanvre et de chia, riche en fibres, à peu près équivalente d'un point de vue nutritionnel à la précédente. Son conditionnement est plus petit (1 barre = 30 g).
  • Des barres protéinées minceur sans sucre ajouté :
    • À base de protéines de lait et de soja, saveur cacahuètes ou chocolat sans sucre ou autres parfums, édulcoré.
    • Certaines barres associent protéines de lait et blanc d’œuf en poudre (marque Gerlinéa) tout en contenant du gluten et de l'huile de palme non hydrogénée.
  • Des barres protéinées à base de caséine (protéine du lait) et de whey (petit-lait) ajoutées en poudre dans les produits. Les sportifs qui font de la musculation les préfèrent en période de « sèche » (prise de masse musculaire) car elles sont plus riches en protéines, moins sucrées et moins grasses.

Pour faire le meilleur choix, il est impératif de regarder la valeur nutritionnelle inscrite sur l'emballage. Il faut notamment être vigilant sur :

  • Le taux de protéines : entre deux barres, choisir le taux de protéines le plus important exprimé soit pour 100 g d'aliment soit pour une barre. Le pourcentage de protéines doit être bien évidemment plus important que celui de sucre.
  • Le taux de sucre : choisir celle qui en contient le moins, même lorsque l'on ne fait pas attention à son poids.
  • Le taux de lipides (graisses) et le pourcentage d'acides gras saturés (plus néfastes pour la santé de nos artères).

Barre protéinée : atouts et inconvénients

Comme tout produit alimentaire transformé, la barre protéinée présente des avantages et des inconvénients.

Barre protéinée : quels atouts ?

La barre de protéines ou barre protéinée permet :

  • Un apport en énergie important dans un faible volume sans être normalement trop gras ; pour en être certain, bien lire les étiquettes !
  • Un packaging pratique, facile à transporter pour un en-cas rapide lorsque l'on n'est pas chez soi.
  • Un apport en protéines bien supérieur à un en-cas classique : en moyenne, il faut compter 10 g de protéines pour 30 g de produit, c'est-à-dire une barre.
  • Un effet rassasiant du fait de sa richesse en protéines et souvent en fibres associées. Là encore, bien lire les étiquettes.

Inconvénients liés aux barres protéinées

Si on regarde de plus près la composition nutritionnelle d'une barre protéinée, on se rend compte qu'elle n'est pas un aliment parfait pour se couper la faim ou pour prendre du muscle, comme certaines personnes le pensent.

En effet, la barre protéinée présente quelques inconvénients, surtout si sa consommation est excessive et régulière :

  • Apport en sucre non négligeable : de 12 à 35 % de sucres simples type glucose ou fructose. Pour rappel, une banane apporte en moyenne 20 % de glucides et un fruit moyen 12 % de fructose.
  • Apport en calories à peu près équivalent d'une barre à l'autre, environ 110 à 125 kcal pour une barre. Une collation devrait apporter environ 250 kcal soit 2 barres. En revanche, cela double la quantité de sucre absorbée !
  • Apport en sel : comme tout produit transformé, l'ajout de sel est inéluctable. Il n'est pas toujours indiqué sur les emballages. Chez Gerlinéa, il faut compter 0,6 g de sel pour 100 g (soit 3 barres). Même si ce n'est pas très excessif, cela élève son apport de sel journalier qui devrait avoisiner les 5 à 6 g par jour maximum.
  • Apport en additifs chimiques : certaines barres sont dites 100 % naturelles mais de nombreuses autres comportent des additifs, arômes non naturels, gélatine, émulsifiant, etc.

Comment consommer sa barre protéinée ?

Manger une barre protéinée doit rester occasionnel. Si l'on manque d'énergie après une séance de sport ou une journée au travail, cela peut dépanner pour rebooster son organisme rapidement.

En revanche, mieux vaut réorganiser ses menus avec suffisamment de glucides complexes présents dans les pâtes ou le riz complet et suffisamment de protéines animales et végétales (en variant les sources : volailles, œuf, viande, poisson, légumineuses) pour avoir de l'énergie sur le long terme.

La barre protéinée reste un aliment plaisir, tout comme un gâteau, à consommer avec modération si on ne veut pas risquer une prise de poids.

Ces pros peuvent vous aider