Sommaire

Le cherimoya ou cherimole, est un fruit originaire d'Amérique du sud, que l'on rencontre encore peu souvent sur nos étals français. Avec une forte teneur en sucres (18 %), il renferme également des minéraux (calcium, magnésium, potassium) et vitamines (C, A et B6) intéressants pour le bon fonctionnement de notre organisme. À découvrir !

Caractéristiques du cherimoya

Le cherimoya également appelé chérimole ou Annona cherimola est un fruit qui pousse sur le chérimolier, un arbuste de la famille des Annonaceae, de 2 à 7 mètres de hauteur, originaire de la cordillère des Andes, au nord du Pérou et dans le sud de l’Équateur.

Son nom d'origine « Chirimuya » provient du dialecte Quechua signifiant graines froides car il pousse à haute altitude.

Le cherimoya est trois fois plus gros qu'une pomme, de couleur vert kaki avec une peau écailleuse. Sa chair est blanche, douce et crémeuse, avec quelques gros pépins noirs faciles à retirer.

On reconnaît un cherimoya mûr lorsque sa peau extérieure verte commence à avoir quelques taches brunes. Lorsqu'on le presse avec le doigt, sa chair doit s'enfoncer légèrement (comme pour l'avocat). On le déguste d'ailleurs à la cuillère car sa texture est très fondante.

Le goût du cherimoya à bonne maturité est sucré, semblable aux autres fruits de la même famille (pomme cannelle, corossol). Certains y trouvent un goût mélangé de banane, d'ananas et de poire.

Attention à ne pas manger les graines (ni la peau) qui sont toxiques, ni attendre que la peau soit devenue noire (ou brune) car il n'est plus consommable à ce point-là de maturation !

Cherimoya : quelle est sa valeur nutritionnelle ?

Voici la valeur nutritionnelle de 100 g de cherimoya.

Constituants alimentaires

Teneur moyenne pour 100 g

Protéines (g / 100 g)

1,6

Lipides (g /100 g)

0,7

Glucides (g / 100 g)

18 g (dont sucre : 13 g)

Fibres alimentaires (g / 100 g)

3

Calcium (mg /10 g)

10

Fer (mg / 100 g)

0,3

Magnésium (mg / 100 g)

17

Vitamine A (en UI)

5

Vitamine B6 (mg / 100 )

0,3

Vitamine C (mg / 100 g)

12,6

Sodium (mg / 100 g)

7

Cholestérol (mg / 100 g)

0

Énergie (kcal)

75

Source : Département de l'agriculture des États-Unis.

Cherimoya : tous ses bienfaits

Au regard de sa composition nutritionnelle, le cherimoya est un fruit presque aussi sucré que la banane avec 18 % de glucides, alors que la teneur moyenne des fruits en glucides est de 12 %.

Parmi les bienfaits d'une consommation du fruit cherimoya, on peut noter :

  • Un apport énergétique intéressant avec 75 kcal aux 100 g. En revanche, pour ceux qui souhaitent faire attention à leur poids, les agrumes et fruits rouges apportent 2 fois moins de calories à poids égal.
  • Une teneur en sucre élevée pour un fruit : cela permet de se recharger en sucre si le besoin s'en fait sentir, comme c'est le cas pour les sportifs, les enfants ou les adolescents qui aiment les aliments sucrés. L'avantage, c'est que l'apport de sucre est couplé à un apport en vitamines et minéraux.
  • Un apport en vitamine C intéressant (12,6 mg), mais loin derrière l'orange et le kiwi qui en contiennent 4 à 6 fois plus, mais 3 fois plus que dans la pomme ! Néanmoins, selon les quantités consommées de ce gros fruit, cela permet de compléter efficacement les apports en vitamine C, véritable antioxydant naturel capable de piéger les radicaux libres responsables du vieillissement cellulaire.
  • L'apport en calcium (10 mg / 100 g) permet également de compléter les sources plus importantes provenant des produits laitiers.
  • Une source très intéressante en fibres ( 3 g / 100 g) qui lui confère des propriétés laxatives, permettant ainsi de résoudre les problèmes de constipation.
  • Un apport en potassium intéressant (287 mg / 100 g) dont le rôle est de maintenir l'équilibre acido-basique de l'organisme et la transmission de l'influx nerveux. Il intervient également à la contraction musculaire.
  • L'apport en magnésium (17 mg / 10  g) permet de compléter les besoins estimés à 5 mg par kg de poids (soit environ 350 mg / jour). Ce minéral a un rôle également très important dans le bon fonctionnement de nos cellules, la contraction des muscles et la formation des anticorps.
  • Apport en vitamine B6 intéressant (0,3 g / 100 g), indispensable à l'action de nombreuses enzymes qui interviennent dans le métabolisme des protéines et des acides aminés.

Comment consommer le cherimoya ?

Le cherimoya est un fruit peu répandu sur les étals français traditionnels. Du fait de sa grosseur, une moitié suffit par personne car c'est un fruit très sucré (18 % de glucides).

Il se déguste à bonne maturité, en le coupant en deux et en le mangeant à la cuillère. Sa chair blanche et crémeuse a presque la consistance d'une crème glacée, sans le côté froid ! Il faut veiller à bien enlever les gros pépins très toxiques ainsi que la peau.

Le cherimoya peut également servir de base pour un smoothie ou un milk-shake, il peut être dégusté mélangé à d'autres fruits, mixés ou non, ou en salade.

Ces pros peuvent vous aider