Sommaire

La microcytose est une anomalie du sang qui se traduit par la présence de globules rouges plus petits que la moyenne. Affectant la bonne oxygénation de l'organisme, la microcytose peut perturber le bon fonctionnement de l'organisme. Faisons le point sur la microcytose.

Qu'est-ce que la microcytose ?

La microcytose est une anomalie du sang qui se caractérise par la présence de microcytes, c'est-à-dire des globules rouges dont la taille est inférieure à la moyenne. Cette anomalie peut perturber la fonction des globules rouges et de l'hémoglobine qu'ils contiennent. Située au cœur du globule rouge, l'hémoglobine est la molécule responsable du transport de l'oxygène du système respiratoire vers tous les organes de l'organisme. C'est pourquoi une modification de l'hémoglobine peut engendrer une mauvaise oxygénation des tissus. Cela a pour conséquence de perturber le bon fonctionnement de l'organisme avec la survenue de complications pour la santé.

Hématies

Article

Lire l'article Ooreka

Quelles sont les pathologies associées à une microcytose ?

La microcytose est généralement associée à une anémie, c'est-à-dire un manque d'hémoglobine dans le sang. Dans ce cas, on parle d'ailleurs d'anémie microcytaire dont les causes sont multiples. Les origines les plus fréquentes sont par exemple :

  • Une anémie par saignement chronique, c'est-à-dire par perte de sang ;
  • Une anémie par carence en fer, aussi nommée anémie ferriprive ou anémie par carence martiale ;
  • Une anémie inflammatoire, provoquée par un processus inflammatoire ;
  • Une thalassémie, qui désigne un ensemble de pathologies pouvant perturber la synthèse de l'hémoglobine.

De façon plus rare, d'autres pathologies peuvent provoquer une anémie microcytaire comme :

  • Une anémie sidéroblastique, qui est à l'origine d'une anomalie de la moelle osseuse perturbant la synthèse d'hémoglobine ;
  • Une elliptocytose, qui désigne une maladie rare du sang engendrant une malformation des globules rouges avec une forme d'ellipse ;
  • Une carence en cuivre ;
  • Ou encore une intoxication au plomb.
Lire l'article Ooreka

Quel est le diagnostic mis en place ?

La microcytose peut être diagnostiquée lors du diagnostic d'une anémie. Celle-ci est caractérisée par différents signes cliniques dont les plus fréquents sont notamment :

  • Une pâleur cutanée, et plus particulièrement une pâleur au niveau des muqueuses ;
  • Une tachycardie, c'est-à-dire un rythme cardiaque plus rapide que la normale ;
  • Une dyspnée, c'est-à-dire une difficulté à respirer ;
  • Une asthénie, c'est-à-dire une fatigue physique par affaiblissement de l'organisme ;
  • Des céphalées, plus couramment nommées maux de tête ;
  • Des acouphènes ou des bourdonnements auditifs ;
  • Ou encore des vertiges.

L'examen clinique est souvent complété par la réalisation d'une prise de sang. Celle-ci va notamment permettre d'évaluer la qualité et la quantité des globules rouges présents dans le sang. Dans certains cas, des analyses complémentaires peuvent être demandées par le corps médical.

Quels sont les traitements proposés ?

Le traitement de la microcytose va dépendre de la pathologie diagnostiquée. Le traitement peut ainsi nécessiter dans certains cas :

  • Une supplémentation en fer, notamment lors d'une anémie par carence en fer ;
  • Une transfusion sanguine, notamment lors d'une anémie inflammatoire et dans certains cas graves de thalassémies ;
  • Une greffe de moelle osseuse, dans certains cas graves de thalassémies.
Consulter la fiche pratique Ooreka

Ces pros peuvent vous aider