Sommaire

La carence en vitamine B12 est beaucoup plus fréquente que ce que l'on pourrait penser, alors que la vitamine B12 est largement présente dans notre alimentation ! Souvent mal diagnostiquée parce que ses symptômes sont divers et variés, elle peut avoir, à long terme, des conséquences notables voire graves sur notre santé. Pourtant, 39 % de la population souffrirait d'une carence en vitamine B12.

Carence vitamine B12 : qu'est-ce que la vitamine B12 ?

Une substance nécessaire à la vie de l'organisme

La vitamine B12 ou cobalamine ou encore vitamine rouge, doit son nom à l'atome de cobalt qui entre dans sa structure. Par définition, c'est une substance nécessaire à la vie de l'organisme qui ne peut s'en passer et qu'il nous faut trouver dans notre alimentation, dans le meilleur des cas, ou par supplémentation.

Chaque cellule de l'organisme utilise la vitamine B12 pour fonctionner de façon optimale. Cependant, son absorption nécessite la présence concomitante d'acide chlorhydrique et d'une substance fabriquée par la muqueuse gastrique, le facteur intrinsèque.

Une fois absorbée et avant d'être utilisée, la vitamine B12 est stockée dans différents endroits de l'organisme :

  • dans le foie ;
  • dans le pancréas ;
  • dans le cœur ;
  • dans le cerveau.

Les nombreux rôles de la vitamine B12

Les rôles de la vitamine B12 sont multiples :

  • elle participe à la synthèse de l'ADN et de l'ARN (réplication du patrimoine génétique) mais aussi des protéines et de la myéline (gaine qui entoure les nerfs) ;
  • elle est essentielle à la fabrication des globules rouges ;
  • elle intervient dans le métabolisme des glucides (sucres) et des lipides (graisses) ;
  • elle participe à l'élimination de l'homocystéine, facteur de risque des maladies cardiovasculaires et des thromboses ;
  • elle participe à la réponse immunitaire ;
  • elle intervient dans le développement fœtal.

Les causes de la carence en vitamine B12

Les causes de la carence en vitamine B12 sont de trois ordres.

Un apport insuffisant

La majorité des aliments qui contiennent de la vitamine B12 sont d'origine animale. On en trouve dans les aliments suivants :

  • la viande ; 
  • le poisson ;
  • les produits laitiers ;
  • les œufs.

Ainsi, les personnes qui suivent une alimentation végétarienne ou végétalienne sont susceptibles de souffrir d'une carence en vitamine B12.

Des troubles de l'absorption et/ou de l'assimilation

Les personnes atteintes d'anémie pernicieuse (maladie de Biermer), souffrent d'un défaut de sécrétion de facteur intrinsèque et ne peuvent donc pas absorber correctement la vitamine B12 contenue dans leur alimentation.

Les personnes vieillissantes voient leur sécrétion gastrique d'acide chlorhydrique diminuer, soit de manière physiologique, soit sous l'action de médicaments anti-acide (fréquemment utilisés par les personnes âgées). En effet, les IPP peuvent entraîner une carence en vitamine B12 liée à l’hypochlorhydrie induite, en particulier en cas de traitement au long cours et d’infection à Helicobacter pylori.

D'autres médicaments tels que les antibiotiques, les psychotropes (médicaments agissant sur le système nerveux), les traitements contraceptifs, anti-cholestérolémiants, anti-arythmiques, anti-hypertenseurs, et certains anti-diabétiques oraux gêneraient l'absorption et/ou l'assimilation de la vitamine B12.

Des besoins accrus

Certains événements de la vie augmentent nos besoins en vitamine B12 afin d'aider notre organisme à faire face :

  • état de stress (physique ou psychique) ;
  • état infectieux ;
  • état inflammatoire ;
  • activité physique importante (dont le sport).

Dans ces situations, l'organisme puise la vitamine B12 nécessaire à son fonctionnement dans ses réserves, dans un premier temps, mais une fois le stock épuisé, l'organisme ne pourra plus fonctionner normalement et génèrera des signaux sous forme de symptômes, lesquels pourront passer inaperçus dans un premier temps ou être mal identifiés, entraînant alors des symptômes plus graves voire des pathologies sévères.

Les symptômes de la déficience en vitamine B12

Les symptômes d'une carence en vitamine B12 peuvent se manifester de manières très différentes d'un sujet à l'autre.

En cas de déficit léger

Les symptômes qui apparaissent en cas de déficit léger sont les suivants :

En cas de déficit plus important

D'autres symptômes signent un déficit en vitamine B12 déjà plus important :

  • légère anémie ;
  • fatigue chronique ;
  • faiblesse immunitaire ;
  • aphtes ;
  • troubles gastro-intestinaux ;
  • constipation ou diarrhée ;
  • troubles de l'appétit ;
  • troubles de l'équilibre ;
  • problèmes moteurs ;
  • fourmillements ;
  • douleurs inexpliquées.

Les cas plus graves

En lien avec l'augmentation de l'homocystéine (mal éliminée), peuvent apparaître des pathologies plus lourdes :

Lire l'article Ooreka

Le diagnostic d'une carence en vitamine B12

Le diagnostic d'une carence en vitamine B12 s'effectue par différents dosages sanguins (vitamine B12, fer, acide méthylmalonique, homocystéine).

Les populations à risque sont les suivantes :

  • les personnes âgées (par insuffisance d'apport ou d'absorption) ;
  • les végétariens et les végétaliens (par manque d'apport) ;
  • les personnes souffrant d'épigastralgies depuis plusieurs années et traitées à l'aide de médicaments diminuant la sécrétion d'acide chlorhydrique par l'estomac ;
  • les personnes souffrant de pathologies auto-immunes (thyroïdite, maladie de Basedow) car le facteur intrinsèque est rendu indisponible pour l'absorption de la vitamine B12 ;
  • les personnes souffrant de troubles intestinaux à type de malabsorption ou ayant bénéficié d'une chirurgie d'exérèse gastrique ;
  • les personnes souffrant de diabète de type 2, en raison de l'impact encore mal identifié des médicaments antidiabétiques oraux (biguanides) sur l'absorption de la vitamine B12 ;
  • les personnes ayant une consommation chronique d'alcool.
Lire l'article Ooreka

Les sources naturelles de vitamine B12

Sources de vitamine B12 Microgrammes pour 100 g
Foie de bœuf 65
Foie de veau 60
Huître 14,5
Maquereau 9
Hareng 8,5
Moule 8,5
Bœuf maigre 5
Truite 4,5
Camembert 3,1
Emmenthal 3,1
Saumon 2,9
Veau maigre 2
Jaune d'œuf de poule 2
Viande de porc maigre 1
Lait de brebis 0,5
Lait de vache 0,4
Poulet 0,4
Lait de chèvre 0,1

Le traitement de la carence en vitamine B12

Le traitement de la carence en vitamine B12 repose sur la prise de compléments alimentaires en parallèle de l'équilibrage du régime alimentaire.

Dans un premier temps, il peut être nécessaire de compléter l'alimentation avec des doses importantes de vitamine B12 afin de reconstituer les réserves de l'organisme ; cette supplémentation peut être faite par voie orale ou intramusculaire.

En parallèle, la cause de la carence doit être recherchée afin de pouvoir autant que possible l'éradiquer :

  • dans le cas d'insuffisance d'apport, il conviendra de rééquilibrer le régime alimentaire du sujet ;
  • en cas de problème d'absorption et/ou d'assimilation, une supplémentation régulière peut être indispensable si une alimentation équilibrée ne s'avère pas suffisante pour combler tous les besoins de l'organisme.

Attention toutefois, de très hautes doses de vitamine B12 semblent aggraver l'acné et, chez l'homme fumeur, augmenter significativement le risque de cancer du poumon. D'autres études soulignent l'élévation du taux de mortalité chez les personnes qui prennent de la B12 en excès. De plus, un travail portant sur 75 864 femmes a démontré que cette supplémentation était associée à un risque accru de fracture de hanche.

Lire l'article Ooreka

Ces pros peuvent vous aider