Sommaire

Souvent proposée sous forme de supplément alimentaire, la maltodextrine est une substance très prisée par les sportifs. Néanmoins, d'autres utilisations de cette substance existent, notamment dans le cadre de l'industrie pharmaceutique et de l'industrie agroalimentaire.

Qu'est-ce que la maltodextrine ?

Présentation de la maltodextrine

La maltodextrine, ou malto-oligosaccharides, est une substance composée de plusieurs sucres qui se présente sous la forme d'une poudre blanche. Elle est produite à partir d'amidon, ou fécule, c'est-à-dire à partir de polysaccharides ou glucides complexes. Ces derniers sont des macromolécules qui se composent de plusieurs sucres simples, ou glucides simples, reliés entre eux.

La maltodextrine est obtenue par hydrolyse de ces liaisons, c'est-à-dire par coupure des liaisons entre les molécules de sucres par ajout de molécules d'eau. Le nombre de coupures effectuées influence le type de sucres obtenus au sein de la maltodextrine. Ces sucres peuvent notamment être du glucose, du maltose, ou encore certains glucides complexes. On parle de degré d'hydrolyse pour évaluer le nombre de coupures effectuées.

Définition du degré d'hydrolyse de la maltodextrine

Le degré d'hydrolyse permet de définir le type de maltodextrine obtenu. En effet, le nombre de coupures effectuées permet de définir le ratio de glucides simples et de glucides complexes présents dans la composition de la maltodextrine. Ce degré est mesuré par dextrose équivalent, nommé D.E.. Le dextrose constitue une forme de glucose obtenue par hydrolyse totale de l'amidon, c'est-à-dire qu'il est obtenu si l'amidon a subi suffisamment de coupures pour donner uniquement des glucides simples.

Par conséquent, plus l'hydrolyse est importante, plus la maltodextrine se rapproche de la dextrose et le plus le D.E. se rapproche de 0. En effet, une hydrolyse totale de l'amidon correspond à un D.E. de 0, c'est-à-dire à un produit composé à 100 % de dextrose. À l'inverse, un D.E. de 100 correspond à l'amidon initial non hydrolysé. La maltodextrine possède généralement un D. E. entre 5 et 20.

Processus de fabrication de la maltodextrine

La réaction d'hydrolyse permet d'obtenir la maltodextrine à partir d'amidon ou de fécule. Bien que l'hydrolyse acide puisse être pratiquée, l'utilisation de l'hydrolyse par voie enzymatique est l'une des pratiques les plus courantes, notamment dans l'industrie agroalimentaire. Ce procédé utilise des enzymes, des molécules qui vont réaliser l'hydrolyse. Une fois le degré d'hydrolyse recherché atteint, ces enzymes sont désactivées par processus chimique ou par processus thermique. La maltodextrine est ensuite purifiée et séchée avant d'être utilisée.

Quelles sont les utilisations de la maltodextrine ?

Pour les sportifs

La maltodextrine est une substance proposée comme supplément alimentaire pour les sportifs, notamment dans les sports d'endurance et dans l'univers de la musculation. Diluée dans de l'eau ou dans une boisson, elle est par exemple utilisée comme boisson de l'effort ou comme boisson de récupération.

Son intérêt pour les sportifs a d'ailleurs été confirmé par de nombreuses recherches scientifiques. Grâce à ces résultats, la commercialisation de la maltodextrine a été autorisée par l'Agence nationale de Sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES). Il convient néanmoins d'être vigilant quant à l'origine de la maltodextrine et au D.E. proposé. En effet, un D.E. proche de 5 apporte une quantité importante de sucres simples qui peut s'avérer intéressante lors d'un effort intense mais qui peut s'avérer dangereuse dans d'autres cas avec une augmentation brusque de la glycémie. Il est donc important de bien choisir le D.E. en fonction de l'objectif recherché.

Diabète

Article

Lire l'article Ooreka

Utilisations autres

En plus d'être utilisée par les sportifs, la maltodextrine est également utilisée comme excipient dans certains médicaments et comme additif alimentaire. Son intérêt s'explique par le fait qu'elle peut intervenir comme :

  • Support d'arôme alimentaire car elle présente un goût peu sucré et neutre ;
  • Agent de charge car elle permet d'augmenter le volume d'une denrée alimentaire sans pour autant en changer significativement sa valeur énergétique.
Consulter la fiche pratique Ooreka