Sommaire

Très consommées pendant la période des fêtes, les huîtres peuvent être trouvées dès le mois de septembre jusqu’au mois de mars. Il existe plus d’une centaines d’espèces d’huîtres et toutes répondent à un calibrage spécifique ainsi qu’une catégorie : creuse ou plate. En tant que coquillage, l’huître est très réputée pour sa forte teneur en iode.

Le point dans notre article.

Huîtres : propriétés nutritionnelles

Grâce à sa croissance dans l’eau de mer, l’huître se gorge de nutriments essentiels. Ainsi, les huîtres sont particulièrement riches en :

  • vitamines B et notamment les vitamines B2 et B12 ;
  • oméga 3 qui protègent les organes vitaux tel que le cœur ;
  • vitamine A ;
  • sélénium dont les effets sont les mêmes que les antioxydants ;
  • phosphore ;
  • zinc qui stimule le système immunitaire ;
  • fer qui permet au globule rouge de transporter l’oxygène dans le sang ;
  • cuivre.

Bienfaits des huîtres sur l'organisme

Une consommation régulière d’huîtres a un impact global sur notre état de santé. Les huîtres sont ainsi réputées pour :

  • limiter ou prévenir l’apparition de maladies cardio-vasculaires et des cancers des organes digestifs ;
  • entretenir le système nerveux et ses fonctions de mémorisation et de concentration ;
  • soulager les inflammations liées à l’arthrite ;
  • éviter l’apparition de carence en oligo-éléments ;
  • limiter l’augmentation du taux de mauvais cholestérol dans le sang.

Très peu caloriques, à hauteur de 100 calories pour une douzaine d’huîtres, elles sont totalement adaptées aux personnes devant suivre un régime alimentaire strict.

Huîtres : quand et comment les consommer ?

Les huîtres sont la plupart du temps servies fraiches. Afin de conserver toutes leurs propriétés, il est recommandé de :

  • les stocker à une température comprise entre 4 à 5 degré avant leur dégustation ;
  • les servir avec du jus de citron ou d’échalotes ;
  • les consommer dans les 5 jours qui suivent leur expédition depuis leur lieu de culture ;
  • mâcher longuement chaque huitre pour en faciliter la digestion ;
  • vérifier si l'huitre est bien vivante : cette dernière doit se rétracter lorsqu'elle reçoit le jus d'un citron ; en cas de doute, il est conseillé de ne pas consommer une huître qui apparaîtrait comme morte afin de limiter tout risque d'intoxication alimentaire.

En cas de dérangements intestinaux connus ou pour les femmes enceintes, les huîtres peuvent être cuites au four, à la vapeur ou braisées pendant une durée d’une dizaine de minutes.

Ces pros peuvent vous aider