Sommaire

Le clou de girofle vient du giroflier qui est un arbre originaire des Moluques dans l'archipel indonésien, tout comme la noix de muscade. Il était précieux et payé au prix de l'or dans le Moyen-Âge.

Aujourd'hui, il est tout aussi précieux comme épice, mais aussi pour soigner les douleurs rhumatismales et les maux de dents grâce à ses propriétés anti-inflammatoires, antiseptiques et anesthésiques. Découvrons toutes ses propriétés plus en détails.

Bienfaits du clou de girofle

Le giroflier appartient à la famille des myrtacées. C'est un grand arbre mesurant jusqu'à 20 mètres de haut. Ses feuilles sont persistantes et ses boutons floraux s'appellent clous à cause de leur forme :

  • Il agit de manière agréable sur le psychisme et fortifie l'organisme.
  • Le clou de girofle donne de l'énergie et de la chaleur (en particulier dans les coups de froid).
  • Il décontracte et combat les inflammations, les germes, les infections, les mycoses et les virus (le rhume et la grippe).

Le clou de girofle apaise également les douleurs :

  • de l'hydropisie (épanchement de sérosité à l'intérieure d'une cavité de l'organisme, ou entre les constituants du tissu conjonctif) ;
  • de la goutte ;
  • des rhumatismes ;
  • du lumbago ;
  • de l'estomac ;
  • de l'infection urinaire ;
  • des muscles ;
  • des dents (il désinfecte aussi la bouche et donne une haleine agréable).

Hildegarde de Bingen écrit : « Lorsque la goutte commence à gagner quelqu'un et que la personne mange souvent des clous de girofle, la subtilité de cette épice passe dans sa moelle (glandes surrénales) et empêche la goutte de se développer...

Celui qui a mal à la tête au point que sa tête est lourde, comme s'il était devenu sourd, qu'il mange souvent des clous de girofle et l'oppression de sa tête diminuera...

Les viscères inférieurs (intestins), chez un malade, commencent parfois à enfler, lorsqu'il souffre d'inflammations gastro-intestinales, et il arrive souvent que ce gonflement dégénère en hydropisie. Quand l'hydropisie commence à gagner quelqu'un et devient perceptible, qu'il mange souvent les clous de girofle et ceux-ci feront disparaître la cause de la maladie ; car les forces curatives de la girofle passent dans les intestins, font diminuer l'enflure et font disparaître ainsi l'hydropisie ».

Utilisations du clou de girofle

Mâchez 3 à 4 clous de girofle par jour. Cela fait disparaître la douleur et fait désenfler les articulations dans les problèmes d'arthrite rhumatismale.

Buvez-le en tisane. Utilisez-le sous forme d'huile essentielle, en massage, associé à d'autres huiles (de macadamia par exemple).

Il s'utilise en épice, entier ou en poudre, pour parfumer les viandes, les compotes et les gâteaux (pain d'épices) ainsi que certains apéritifs. Il fait partie des épices les plus utilisées.

Au Tibet, on le nomme « fleur des Dieux ». On trouve ses premières traces dans les écrits indiens et chinois. Il entre dans la fabrication du khôl comme onguent pour les yeux. En Afrique du nord, il est ajouté à la préparation du thé.

Recette des biscuits aux clous de girofle pour les nerfs

Hildegarde écrit : « Prendre une noix de muscade, un poids égal de cannelle et un peu de giroflier, réduire en poudre ; ajouter de la fleur de farine et un peu d'eau. Faire de petites galettes et en manger souvent. Cela diminue les humeurs nocives, apporte du bon suc au sang et fortifie les nerfs. », dans son livre Physica 1, page 54.

Ces petits gâteaux fortifient les cinq sens. Ils empêchent la vieillesse, donnent une belle intelligence, rendent joyeux et abaissent les sucs dangereux :

  • Prenez 10 g de clous de girofle, 45 g de muscade, 45 g de cannelle et 1 kg de farine d'épeautre.
  • Selon vos désirs, rajoutez du sucre complet, une pincée de sel, des jaunes d'œufs et des amandes en poudre.

Mélangez, faites cuire au four à 200°C durant 10 à 15 minutes et savourez les biscuits : cinq par jour pour les adultes, et trois par jour pour les enfants.