Sommaire

La pellagre est une maladie due à la malnutrition provoquant notamment une sécheresse et un craquellement de la peau exposée au soleil.

Un point s'impose sur la pellagre, sur ses symptômes, ses causes et les manières d'y remédier.

Qu’est-ce que la pellagre ?

La pellagre est une maladie due à un problème de malnutrition lié à une carence en niacine. Le mot pellagre vient de l’italien et signifie littéralement « peau aigre », en référence aux lésions cutanées que provoque la maladie :

  • La niacine, aussi appelée acide nicotinique, est une molécule qui constitue, avec la nicotimamide parfois appelée niacinamide, la vitamine B3 anciennement connue sous le nom de vitamine PP (de l’anglais pellagra preventive).
  • La vitamine B3 joue un rôle dans le métabolisme des glucides (sucres), des lipides (graisses) et des protéines (viandes).
  • La niacine est apportée à l’organisme par l’alimentation. Parmi les aliments riches en vitamine B3, on peut citer la viande de volaille, la levure alimentaire, le foie de veau, les céréales.

La nixtamalisation est une technique ancienne des populations d’Amérique centrale pour la préparation du maïs avant consommation. Elle consiste à faire bouillir les grains de maïs dans un mélange d’eau et de cendres de bois, avant macération et rinçage.

On obtient alors du nixtamal, qui une fois broyé, donne une pâte qui peut être utilisée fraîche ou séchée. Ce procédé a pour but de fragiliser la membrane des grains de maïs et d’en améliorer la digestion.

Causes et symptômes de la pellagre

Historiquement, la pellagre est due à une alimentation pauvre en protéines et basée sur la consommation de la céréale de maïs n’ayant pas été préparée dans le but de la rendre plus digeste et de bien pouvoir en assimiler tous les éléments nutritifs. Cette préparation s’appelle, comme nous l'avons vu, la nixtamalisation.

La pellagre provoque des lésions caractéristiques de la peau exposée au soleil, la laissant sèche et craquelée. Les autres symptômes de la pellagre peuvent être :

  • une rougeur de la peau, des démangeaisons ;
  • un épaississement de la peau ;
  • une diarrhée, des vomissements ;
  • des aphtes ;
  • une insomnie, des maux de tête ;
  • un état de confusion et de dépression ;
  • des troubles de la mémoire.

On parle de démence dans les cas les plus graves de pellagre.

Pellagre : quels traitements ?

La pellagre se traite en compensant la carence en niacine avec :

  • un apport en niacine par voie médicamenteuse ;
  • une alimentation suffisamment riche en protéines ;
  • un apport en levure ou en vitamine B afin de combler d’autres carences qui pourraient exister.

Joseph Goldberger (1874-1929) était un médecin épidémiologiste américain dont les travaux ont permis de comprendre les causes de la pellagre. Pour prouver que la maladie n’est pas due à une infection mais à une carence alimentaire, il est même allé jusqu’à ingérer des croûtes de personnes atteintes de pellagre.

N’ayant pas réussi à convaincre, il poursuit ses recherches en essayant d’induire la pellagre chez des chiens en leur proposant un régime carencé. Les animaux n’acceptant pas ce régime, il ajoute de la levure aux préparations pour les faire manger.

Résultat, les chiens mangent mais ne développent pas la pellagre. Joseph Goldberger en déduit que la levure riche en vitamine B peut être un remède contre la pellagre.

Ces pros peuvent vous aider