Sommaire

L’ogonori, également appelée Gracilaria lemaneiformis, est une algue de couleur rouge poussant dans les mers entourant les Philippines, Hawaï et le Japon. Bien que peu répandue en Europe, l’ogonori est aujourd’hui très en vue en raison des vertus médicinales de ses composants.

Riche en glucides complexes, l’ogonori serait une alternative naturelle aux médicaments destinés à soigner les allergies alimentaires qui touchent aujourd‘hui 8 % de la population française. Ooreka fait le point sur l’ogonori pour vous.

Ogonori et ses valeurs nutritionnelles

Avant de découvrir ses vertus sur les allergies alimentaires, l’onogori est avant tout consommé pour ses qualités nutritionnelles et sa richesse en :

  • protéines, transformées en énergie et nécessaires au bon développement des muscles ;
  • fibres qui interviennent dans le processus de digestion ;
  • minéraux essentiels tels que le sodium, le magnésium, le potassium et le calcium ;
  • iode nécessaire au bon fonctionnement de certains organes vitaux comme la thyroïde (attention toutefois, cette algue ne permet pas de corriger une déficience en iode chez des patients présentant des troubles de la thyroïde) ;
  • vitamine B8.

Vertus de l'ogonori sur l’organisme

Grâce à sa forte teneur en glucides complexes, également appelés polysaccharides, l’ogonori a démontré ses pouvoirs en tant qu’anti-allergènes. Ainsi, des études ont mis en avant le fait que l’ogonori peut aider à combattre les allergies alimentaires et l’asthme.

Les glucides complexes contenus dans l’ogonori permettent de limiter la sécrétion d’une hormone appelée histamine, responsable du déclenchement des symptômes dus aux allergies.

En consommant de l’ogonori, il est ainsi possible de limiter les réactions allergiques comme :

  • les éruptions cutanées, notamment l’urticaire et l’eczéma ;
  • les nausées et les vomissements ;
  • les toux chroniques ;
  • les maux de tête ou les migraines.

À long terme, la consommation d’ogonori permet également de favoriser le ré-équilibre du système immunitaire.

Ogonori : comment la consommer ?

L’ogonori est le plus souvent vendue sous forme de paillettes déshydratées ou faîches et conditionnées sous vide. Quelle que soit la forme choisie, il est possible de l’incorporer dans de nombreuses salades de crudités, avec ou sans autres espèces d’algues en accompagnement.

Dans les cultures asiatiques, l'ogonori entre dans la composition d'un plat typique nommé «  toroken ».

Bien qu’encore peu répandue, l’ogonori peut être achetée dans certaines boutiques spécialisées dans la vente de produits exotiques et orientaux dans des magasins biologiques ou sur internet. Quoi qu'il en soit, de façon générale, l'Anses recommande aux consommateurs de privilégier les circuits d'approvisionnement contrôlés par les pouvoirs publics pour tous les aliments et les compléments alimentaires à base d'algues.

Les prix de l’ogonori varient en fonction de la quantité ainsi que de la qualité. Le budget moyen varie entre 6 à 10 € pour 100 grammes d’ogonori déshydratée.