Sommaire

Le sel est précieux de mille manières. Il servait de monnaie d'échange en Chine, dans la mythologie, il était l'offrande sacrée des grecs. Pline L'Ancien le définissait comme astringent, siccatif, et resserrant. Les Égyptiens l'employaient pour la momification car il déshydratait les tissus alors que dans la bible, il est purificateur et absolu : « vous êtes le sel de la terre ».

Le sel, notre or blanc, recherché au travers de toute la terre, a une histoire profonde de part le monde et les religions. C'est aussi une mine d'or de bienfaits diététiques remarquables, à condition de le consommer avec modération. Découvrons ensemble ce sujet en détails.

Différents sels, différentes compositions

Le sel marin naturel n'est pas raffiné. Il contient beaucoup de minéraux, d'oligo-éléments, de magnésium et de fer, contrairement au sel blanc.

Chaque sel a une composition un peu différente selon sa provenance :

  • Le sel de Guérande renferme du calcium, du cuivre, du fer, du magnésium, du potassium, du sodium, des sulfates , du zinc.
  • Le sel de la Mer Morte est composé de brome, calcium, carbonate, chlore, chrome, fer, magnésium, phosphore, potassium, sodium, iode.
  • Le sel rose (sel de l'Himalaya) contient du brome, du calcium, du chlore, du fer, du fluor, du potassium, du sodium, du strontium.
  • Le sel d'Epsom comporte surtout du sulfate de magnésium.

Bienfaits du sel non raffiné pour l'organisme

Le sel intervient dans le métabolisme de l'organisme humain. Grâce à ses oligo-éléments, le sel :

  • favorise la reminéralisation ;
  • traite les rhumatismes et les douleurs musculaires ;
  • agit sur les problèmes circulatoires ;
  • prévient les troubles de la glande thyroïde.

Par sa teneur en magnésium, il contribue également à la bonne humeur, à la relaxation musculaire. Il joue un rôle dans la défense immunitaire, la fixation du calcium, la transmission de l'influx nerveux.

Il a des propriétés antiallergiques et anti-inflammatoires et atténue les douleurs menstruelles.

Sel : dosage quotidien dans son alimentation

Trop manger de sel peut entraîner une rétention d'eau ou bien augmenter la pression artérielle.

Aussi, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) conseille de ne pas dépasser 5 g par jour chez l'adulte, c'est-à-dire une cuillère à café, et explique qu'il ne faut pas ajouter de sel aux repas du très jeune enfant.

Pour ne pas manger trop de sel, celui-ci est maintenant fréquemment mélangé à :

  • des graines de sésame, c'est le gomasio ;
  • des herbes aromatiques, c'est le sel aux plantes ;
  • des algues ou des épices ;
  • des légumes déshydratés...