Sommaire

Les effets du soja sur la santé sont plutôt controversés. Approuvée par certains et décriée par d’autres, la consommation de cette plante ne fait pas l’unanimité. En effet, le soja s'avère bénéfique pour certaines fonctions de l'organisme, mais peut être nuisible pour d'autres.

Faisons le point sur cet aliment si ambivalent.

Zoom sur le soja

Le soja est une plante légumineuse, connue depuis au moins 5 000 ans et originaire d’Asie de l’Est.

Il se présente sous forme de gousses épineuses, qui contiennent des graines rondes ou légèrement oblongues, dont la couleur va du jaune au brun foncé.

Il est largement utilisé dans l’alimentation humaine, car il contient :

  • des protéines et des composants lipidiques ;
  • des vitamines A et B ;
  • du phosphore, du zinc et du fer ;
  • du potassium et du magnésium.

Bienfaits du soja pour la santé

Le soja exerce sans aucun doute une action positive sur certaines fonctions métaboliques.

Diminution du cholestérol

Le soja ne contient pas de cholestérol, mais des acides gras poly- et mono-insaturés de bonne qualité. Les aliments à base de soja sont riches en fibres. Ils provoquent une réduction du taux de cholestérol dans le sang.

Certaines études montrent que le soja peut aussi réduire la quantité de triglycérides accumulés dans le foie de personnes obèses. Il aurait donc une action régulatrice sur l'excès pondéral.

Action protectrice

Le soja contient des isoflavones, et c'est ce qui en fait un aliment si controversé.

  • Ce sont de puissants antioxydants, ils ont donc un rôle protecteur contre les radicaux libres produits par le métabolisme.
  • Les isoflavones de soja, en particulier la génistéine, assouplissent le système sanguin de façon conséquente. En luttant contre l'artériosclérose, ils protègent ainsi le cœur.
  • Ils exercent également une action protectrice sur le squelette, en particulier chez les femmes post-ménopausées, et limitent ainsi les risques d'ostéoporose.

Diminution des effets post-ménopause

Mais cet antioxydant fonctionne aussi comme une pseudo-hormone, en mimant le fonctionnement des œstrogènes naturellement produites par l'organisme. Il aurait donc un effet protecteur contre les phénomènes post-ménopause, comme les bouffées de chaleur, les insomnies, ou la difficulté à perdre du poids.

Soja : effets négatifs sur la santé

Pour cette même raison, les isoflavones de soja peuvent aussi avoir un effet néfaste sur la formation des organes génitaux chez le nourrisson, en particulier en période de gestation et d'allaitement et chez les enfants de moins de 3 ans.

Elles inhibent aussi le fonctionnement de la thyroïde. La consommation de soja n'est pas conseillée chez les personnes souffrant d'une hypothyroïdie.

  • Les personnes traitées verront leur besoin de thyroxine accru.
  • Les personnes non traitées verront s'accentuer les symptômes de l'hypothyroïdie.

Soja et santé : recommandations et contre-indications

La consommation d'aliments contenant du soja est à proscrire chez :

  • les femmes enceintes ou allaitantes ;
  • les enfants de moins de 3 ans.

Pour un adulte, il est recommandé de restreindre la consommation à un produit de soja par jour.

Le jus de soja est un aliment particulièrement concentré en génistéine :

  • Il est donc recommandé pour les personnes présentant des risques de maladies cardiovasculaires, ou pour les femmes en post-ménopause.
  • Il doit être proscrit de l'alimentation des personnes pour lesquelles la consommation de soja est contre-indiquée.