Sommaire

La phénylalanine est un acide aminé essentiel indispensable au bon fonctionnement de l'organisme. Elle entre dans la composition des protéines et a plusieurs autres rôles importants en particulier au niveau du système nerveux.

Elle n'est pas synthétisée dans l'organisme et doit être apportée par l'alimentation. Sa carence ou son excès provoquent des troubles physiologiques, qui peuvent avoir des conséquences néfastes sur la santé. Faisons le point ensemble.

Rôles de la phénylalanine dans l'organisme

Phénylalanine : rôle de bâtisseur

La phénylalanine est l'un des 9 acides aminés essentiels (non fabriqués par l'organisme) qui doit être apporté par la nourriture. On le trouve dans de nombreux aliments.

L'homme a besoin de 200 à 1 000 mg d'apport en phénylalanine par jour. Les principaux aliments apportant de la phénylalanine sont :

  • les légumes, en particulier les pois et les racines féculentes ;
  • les fruits, en particulier les graines et les noix ;
  • les produits laitiers, en particulier les fromages à pâte sèche ;
  • la viande, les poissons, les crustacés, les œufs ;
  • les levures et les algues.  

La phénylalanine est un élément de base des protéines qui constituent les muscles et d'autres tissus du corps. Elle joue un rôle de bâtisseur nécessaire à la croissance. 

Rôle dans la production de substances biochimiques 

Au niveau du foie, la phénylalanine, sous l'action d'une enzyme (phénylalanine hydroxylase), peut se transformer en tyrosine (un autre acide aminé) qui est nécessaire à la fabrication : 

  • deshormones thyroïdiennes ;
  • des neurotransmetteurs : dopamine, adrénaline, noradrénaline ;
  • de la mélanine(pigment de la peau).

Au niveau du cerveau, la phénylalanine produit desphényléthylamines, qui stimulent les neurotransmetteurs. Cette production augmente dans certaines circonstances pour lesquelles l'effet euphorisant des phényléthylamines est bien connu : activités physiques, état amoureux, etc.

Ces substances biochimiques fabriquées grâce à la phénylalanine, jouent un rôle important dans le bon fonctionnement du système nerveux et hormonal, en agissant sur :

  • la régulation de l'humeur ;
  • l'augmentation du tonus et de la vitalité ;
  • l'amélioration de la concentration, de la vigilance, et de la mémoire ;
  • la diminution des douleurs ;
  • la limitation de l'appétit ;
  • la protection de la peau (mélanine).

Phénylalanine : équilibre à maintenir 

Carences en phénylalanine

Les carences en phénylalanine peuvent être dues à :

  • la dénutrition ;
  • des régimes alimentaires trop restrictifs ;
  • des activités physiques intenses ; 
  • certaines pathologies comme la maladie de Parkinson ou l'alcoolisme.

Elles se manifestent par des troubles physiologiques : fatigue, difficulté de concentration, perte de mémoire, dépression, douleurs chroniques. Si l’alimentation ne suffit pas à combler ce manque, vous pouvez avoir recours à des compléments alimentaires après avis médical.

En cas de malnutrition, le déficit en phénylalanine est souvent associé à un déficit en plusieurs autres nutriments. Pour traiter la dénutrition, il existe des cocktails d’acides aminés associés à des minéraux et des vitamines utilisés en perfusion intraveineuse ou en solutions buvables.  

Excès en phénylalanine

Chez un sujet en bonne santé, l’organisme sait réguler le surplus de phénylalanine en la transformant dans le foie et en l'éliminant par voie hépatique ou rénale.

L' excès en phénylalanine peut être dû à une maladie génétique rare appelée la phénylcétonurie :

  • La phénylcétonurie est unemaladie génétique héréditaire causée par l’absence d’une enzyme (phénylalanine hydroxylase) qui a pour rôle de dégrader la phénylalanine au niveau du foie. Cette absence entraîne une accumulation de produits toxiques (phénylcétones) dans le cerveau et peut provoquer des troubles neurologiques et comportementaux importants et irréversibles.
  • La phénylcétonurie doit être prise en charge rapidement pour éviter les lésions du cerveau :
    • Son diagnostic est réalisé dès la naissance par un test obligatoire en France et dans de nombreux pays : le test de Guthrie
    • Son traitement repose sur un régime restrictif en protéines, avec des contrôles fréquents du taux de phénylalanine, pour ne pas dépasser les doses toxiques. L’enfant atteint peut alors vivre avec un développement cérébral normal.
    • Le suivi de la maladie dure toute la vie. Un médicament (Kuvan) est efficace chez un petit nombre de personnes atteintes, il leur permet de suivre un régime pauvre en phénylalanine beaucoup moins strict, voire d’avoir une alimentation normale.

L’hyperphénylalaninémie (excès de phénylanine dans le sang) peut avoir d’autres causes :

  • la consommation excessive de protéines ;
  • une maladie inflammatoire sévère hépatique ou rénale ;
  • un effet secondaire de certains médicaments (triméthoprime, méthotrexate, antifoliques).