Sommaire

Les boissons énergisantes sont prisées essentiellement par les populations jeunes, actives et pressées. Elles sont censées augmenter le niveau d'énergie physique, prolonger l'état de veille, développer la stimulation intellectuelle. Elles ont été l'objet d'un marketing explosif depuis la fin des années 1990. Pourtant, leur commercialisation fait aujourd'hui l'objet de nombreuses controverses, et pour cause : leur consommation n'est pas dénuée de risques.

Faisons le point sur ces boissons pas si inoffensives.

Boissons énergisantes : qu'est-ce que c'est ?

Il ne faut pas confondre les boissons énergisantes avec les boissons énergétiques dont la composition nutritionnelle est adaptée à la pratique sportive.

Ingrédients

Les boissons énergisantes contiennent majoritairement :

  • du sucre ;
  • de la caféine naturelle ou synthétique (comme le guarana) : c'est la composante principale ;
  • du ginseng ;
  • des vitamines du groupe B ;
  • de la taurine (1 g en moyenne).

Conditionnement

Un certain nombre de boissons énergisantes est conditionné en canette de grand format, soit 473 mL, non refermables, donc consommables dans l'immédiat. Certaines marques présentent aussi des méga-formats, contenant 710 mL !

Bien qu'elles côtoient les sodas et les jus de fruits sur les rayons des supermarchés, leur teneur en caféine est 4 à 5 fois plus élevée que celle d'un soda banal.

Boissons énergisantes : qui en sont les consommateurs ?

Les consommateurs de ces boissons sont principalement des jeunes, qui veulent tenir éveillés toute une nuit pour différentes raisons :

  • soit pour faire la fête le plus longtemps possible, et désinhiber certains comportements, comme le ferait un léger psychotrope ;
  • soit pour rogner sur leurs nuits de sommeil en période d'examens, et étudier ainsi le plus longtemps possible sans ressentir de fatigue.

Ces boissons sont également très prisées par les cadres du secteur tertiaire, les chefs d'entreprise, les personnes aux emplois du temps surbookés, devant faire face à des rythmes excessifs, et vivant sous tension permanente.

Les chauffeurs routiers constituent une autre catégorie importante de consommateurs. Ces boissons leur permettent de ne pas ressentir les effets de la fatigue dus à un temps de conduite excessive.

Enfin, les sportifs qui doivent faire face à un entraînement intense y trouvent un effet dopant. Pourtant, consommer une boisson énergisante avant ou durant la pratique d’une activité physique est à proscrire chez les adolescents.

Alcool et boissons énergisantes

Les jeunes utilisent parfois ces boissons mélangées à de l'alcool pour en améliorer le goût. Bien que l'effet de la caféine puisse diminuer la sensation d'ébriété, elle n'annule pas la diminution de certaines facultés liées à la prise d'alcool comme le ralentissement des fonctions motrices et des temps de réaction. Les effets de l'alcool, bien que ressentis dans une moindre mesure, sont bel et bien présents.

Par ailleurs, consommer de façon massive des boissons énergisantes avec de l’alcool (ou autres drogues, ou les deux) peut entraîner de graves problèmes de santé, dont la mort chez des adolescents.

Risques liés aux boissons énergisantes

Même si consommer une canette de 250 ml d’une boisson énergisante est généralement sans danger, la consommation régulière de ce type de boissons n'est pas anodine. Cela est encore plus vrai chez les enfants.

Conduites addictives et violence

Il semblerait que la consommation régulière de boissons énergisantes (au-delà d'une canette par semaine) pourrait amener à :

  • des conduites violentes ;
  • une augmentation du risque de conduites addictives, comme la consommation de drogue et l'abus de médicaments.

Troubles cardiovasculaires

L'excès de caféine engendré par les boissons énergisantes peut provoquer : une arythmie, des palpitations cardiaques, une tachycardie, de l'anxiété et des insomnies récurrentes. Les complications cardiaques sont souvent dues à un mélange boissons énergisantes-alcool (ou autres produits stimulants) et à une consommation trop importante (à partir de deux canettes coup sur coup), puisque des effets indésirables peuvent survenir à partir de 3 g de taurine par jour.

En outre, les quantités importantes de sucre qu'elles contiennent peuvent entraîner des troubles digestifs ainsi qu'un excès pondéral. Une étude montre même que consommer plus d'un verre de boisson sucrée par jour augmente de près de 60 % le risque de mourir d'une maladie digestive (comparativement aux personnes qui ne boivent pas plus d'un verre par mois).

Compte tenu de la quantité excessive de caféine, de sucre et de la taurine contenues dans ces boissons, leur consommation n'est donc pas anodine. Elle est aujourd'hui fortement controversée. Alors prudence !

Ces pros peuvent vous aider