Sommaire

Le cubèbe, ou « poivre à queue », est une plante médicinale et condimentaire aux belles vertus digestives, diurétiques, et surtout tonifiantes. Il est essentiel dans la cuisine asiatique, mais hélas peu connu en Europe.

Quelle est l'origine et quels sont les bienfaits du cubèbe ? Nous faisons le point tout de suite.

Cubèbe : qu'est-ce que c'est ?

Le nom scientifique du cubèbe est Piper cubeba. Un florilège de noms nous porte au voyage : le cubèbe est également appelé poivre à queue, embèbe, poivre du Kissi, poivre de Java, poivre des indonésiens.

Les fruits du cubèbe sont apparentés au poivre noir ou Piper nigrum. Les poivres du Kampot, de Sarawak, de Penja sont des poivres noirs.

Il ne faut pas confondre le cubèbe avec le poivre de Madagascar car ils ont tous les deux une petite queue, mais le poivre de Madagascar donne des grains plus petits. Son nom sanskrit est Kankol.

Origine du cubèbe et botanique

Le cubèbe est originaire des îles indonésiennes et du Sri Lanka. L'Afrique occidentale et la République du Congo la cultivent. Le cubèbe est le fruit d'une liane vivace et grimpante mesurant de 3 à 6 cm de haut, qui pousse contre les arbres ombrageux des plantations de café.

Il appartient à la famille des pipéracées :

  • Ses feuilles sont effilées.
  • Son inflorescence est de couleur blanche, regroupée en épis avec de petites fleurs.
  • Ses baies de couleur brun-rouge contiennent les graines. Les baies sont récoltées vertes avant leur maturité, puis séchées au soleil. Elles prennent alors une couleur foncée, et une apparence fripée.
  • Le cubèbe a un goût aromatique et légèrement amer, avec un parfum frais et puissant, mais moins fort que le poivre noir bien connu. Il ne pique pratiquement pas, et il a un léger arrière goût de clou de girofle.

Dans l'Antiquité en Chine, on appréciait ses vertus aphrodisiaques, et respiratoires. Au Moyen Age, les marchands arabe l'apportent en Europe où on lui donne des pouvoirs magiques.

Au XVIIème siècle, il est interdit par le roi du Portugal au profit du commerce de poivre noir. Il disparaît alors. De nos jours, il est très utilisé au Maghreb, mais peu en France.

Propriétés du cubèbe pour la santé

Hildegarde de Bingen, mystique, compositrice, première femme naturopathe célèbre du Moyen Âge, écrit à propos du cubèbe : « Le cubèbe est chaud. Cette chaleur a en elle le juste mélange et elle est sèche...

Et cela rend son esprit joyeux et purifie sa compréhension et sa conscience...et l'âme de l'homme et son intelligence en sont clarifiées.»

Le cubèbe génère un état d'âme serein, donne intelligence et adresse. Mâcher chaque jour 6 à 8 graines rend paisible. Il offre encore d'autres bienfaits très précieux :

  • Il est un tonique général contre la tristesse et la fatigue mentale.
  • Il tonifie la circulation sanguine et lymphatique grâce à ses huiles essentielles.
  • Il augmente l'appétit.
  • Il favorise la digestion par ses propriétés carminatives.
  • Il est antitussif et antiseptique : il permet de soigner les troubles respiratoires.
  • Il est diurétique.
  • Il est un antidouleur naturel et soulage les maux de tête et de dents, les douleurs rhumatismales, et celles causées par l'arthrite.
  • Il est cicatrisant.
  • Il est antipyrétique (agit sur la fièvre).
  • Il régule les troubles menstruels. Dans les troubles de la ménopause, mangez le cubèbe jusqu'à amélioration !

Comment cuisiner le cubèbe?

Le cubèbe contient dans sa baie : des principes amers, des alcaloïdes, de la résine, des huiles essentielles, une huile fixe, du cubéol.

Le cubèbe entre dans la composition de mélanges d'épices savoureux comme le ras el Hanout et le curry. Il est délicieux avec du fromage blanc, de la salade et des œufs, les plats de viande et les légumes.

Pour aller plus loin :

Ces pros peuvent vous aider