Sommaire

Le fruit du frêne, communément appelé samare, est facilement reconnaissable. Ces fruits possèdent une aile chacun, et sont regroupés en grosses grappes pendantes sur le frêne de l'été à l'hiver.

Bien que peu connu dans notre assiette, c'est un fruit comestible peu onéreux aux multiples vertus médicinales. Le point dans notre article.

Présentation du frêne et de son fruit

Les frênes appartiennent au genre Fraxinus, et à la famille des Oléacées. Il existe une soixantaine d'espèces dans le monde, dont trois qui se retrouvent en Europe. Le frêne peut atteindre plusieurs dizaines de mètres de hauteur et peut vivre durant plusieurs siècles :

  • Le frêne possède un tronc droit et nu, à écorce grise plus ou moins foncée.
  • Avant l'arrivée des feuilles, on observe des gros bourgeons noirs très caractéristiques du genre.
  • Les feuilles peuvent mesurer jusqu'à 35 cm de long, et sont composées d'un nombre impair de folioles à petites dents (de 9 à 15).
  • En automne, les folioles tombent avant la tige qui les porte, qui elle se détachera parfois beaucoup plus tard.
  • Les fleurs brunâtres apparaissent très tôt avant les feuilles, en avril mai. Elles laissent ensuite la place aux fruits du frêne que l'on appelle les samares.

Les samares sont aussi appelées « langues d'oiseau » à cause de leur forme si particulière. Il s'agit de samares simples de 2 à 4 cm de long, de couleur verte puis marron clair, regroupées en grand nombre sur des grappes retombantes.

Il ne faut pas les confondre avec les samares doubles, fruits des érables. La samare est un akène (fruit sec indéhiscent) ailé qui ne contient qu'une seule graine, la deuxième avortant systématiquement. L'aile de la samare permet sa dissémination aisée par le vent. Les fruits du frêne restent en place tout l'hiver pour tomber beaucoup plus tard, bien après que la dernière feuille soit tombée.

Samares : comment les consommer ?

Les fruits du frênes sont très connus pour être appréciés des oiseaux granivores et bien sûr des écureuils. Leur consommation par l'homme est moins répandue, ce sont pourtant bien des fruits comestibles.

En Angleterre, on les consomme au vinaigre à la manière des câpres ou des cornichons :

  • Après avoir choisi des samares jeunes et tendres, on les fait bouillir dans plusieurs eaux successives (2 à 4), 20 minutes dans chaque eau, afin d'éliminer leur amertume.
  • On les met ensuite dans un bocal avant de les noyer dans une préparation à base de vinaigre. Les samares se consomment alors deux mois après les avoir mis à macérer.

On les consomme aussi sous forme de décoction lorsqu'ils sont cueillis avant maturité. Le fruit du frêne entre parfois dans la composition de la frênette (ou cidre de frêne), une boisson désaltérante et tonique.

Vertus médicinales des fruits du frêne

Les samares sont bénéfiques aux personnes souffrant d'arthrite, de rhumatismes ou de la goutte.

Ils contiennent de la fraxine et d'autres composés qui lui procurent des propriétés : diurétique, purgative, dépurative, fébrifuge, astringente.

Ce sont cependant principalement les feuilles qui sont utilisées en phytothérapie.

Pour approfondir :

Ces pros peuvent vous aider