Sommaire

Le fruit du hêtre, aussi appelé la faîne, entre dans l'alimentation de nombreux animaux sauvages. Il est moins connu pour faire partie de l'alimentation humaine, mais est pourtant très apprécié en apéritif après avoir été grillé.

La présence de tanins et de triméthylamine rend les faînes toxiques en grande quantité. À consommer avec modération donc !

Faîne : fruit du hêtre

Le fruit du hêtre, Fagus sylvatica, ou hêtre commun, s'appelle la faîne. C'est un fruit de type akène dont la peau est brune, dure et vernissée :

  • L'allure de la faîne fait penser à une petite châtaigne ;
  • Les faînes sont contenues par groupe de 2 à 4 dans ce que l'on appelle une cupule, qui ressemble également à la bogue de la châtaigne mais en bien plus petite ;
  • La cupule est hérissée mais présente des épines molles non piquantes. Elle s'ouvre par 3 à 4 fentes pour libérer les faînes.

Les fruits du hêtre sont une source de nourriture pour bon nombre d'animaux sauvages tels que les écureuils, sangliers, blaireaux ou encore les oiseaux. Autrefois, on menait les porcs dans la forêt afin qu'ils se nourrissent de faînes, de la même manière qu'on les emmenait se nourrir des glands du chêne.

Fruit du hêtre et alimentation

Le fruit du hêtre est particulièrement riche en lipides. Il peut en contenir jusqu'à 40 %. Il renferme également beaucoup de glucides et protides, ainsi que des tanins, qui ont des propriétés astringentes, et du triméthylamine.

Les tanins et le triméthylamine sont des substances toxiques à haute dose ; il est cependant possible de réduire cette activité en faisant tremper les faînes dans de l'eau puis en les faisant cuire :

  • En effet, les tanins sont hydrosolubles, et sont donc éliminés par trempages successifs des fruits dans l'eau ;
  • La toxicité des fruits du hêtre peut provoquer des troubles intestinaux, des crampes, des diarrhées ou des nausées ;
  • Il est donc important de consommer les faînes en petite quantité ou de bien les préparer avant leur consommation.

La teneur importante en lipides des faînes permet d'obtenir une huile par pression à froid. Cette huile est réputée excellente et se bonifie avec le temps. On la consomme principalement avec des crudités ou du poisson, à la manière de l'huile d'olive. Elle a la propriété de ne pas rancir.

Le fruit du hêtre se consommait bouilli à la manière des châtaignes, ou sous forme de farine. Actuellement, on les apprécie surtout grillés, en amuse-bouche à l'apéritif ou comme accompagnement dans les salades.

Pour approfondir :

Ces pros peuvent vous aider