Sommaire

Le manioc est une plante cultivée dans les régions tropicales pour ses racines comestibles. C'est un aliment de base dans de nombreux pays et certainement une des productions les plus anciennes.

Le manioc a de nombreuses propriétés, mais une bonne préparation est nécessaire pour lui retirer sa toxicité. Nous faisons le point.

Présentation du manioc

Le manioc, Manihot esculenta, appartient à la famille des Euphorbiacées. C'est un arbuste ligneux pérenne originaire d'Amérique du Sud puis introduit en Afrique au XIXème siècle.

Il peut atteindre jusqu'à 5 m de haut. Les tubercules mesurent de 30 à 50 cm de long et 1 à 10 cm de diamètre. Ils possèdent une peau brune et une chair blanche. Des archéologues ont montré que cette plante était déjà cultivée par les mayas il y a plus de 1400 ans !

Il existe deux principales variétés de manioc qui sont cultivées : le manioc doux, le manioc amer :

  • Le manioc amer est particulièrement toxique cru. Les deux variétés doivent faire l'objet d'une préparation attentive avant d'être consommées.
  • Elles contiennent des composés qui se transforment en acide cyanhydrique. Ceux-ci sont détruits à la chaleur lors de la cuisson ou du séchage au four ou au soleil.

Manioc : comment le conserver ?

Sur le manioc, on consomme :

  • la racine, riche en hydrates de carbone et en glucides, sans gluten ;
  • les feuilles, plus rarement, après les avoir pilées puis bouillies 3-4 h pour les rendre comestibles.

Le manioc se consomme bien cuit uniquement. Quelques cas d'intoxication ont été recensés après consommation de manioc pas assez cuit. Les racines épluchées et lavées se préparent comme la patate douce.

On trouve souvent le manioc sous forme de tapioca, une fécule utilisée pour épaissir les préparations culinaires, ou de cassave (galette). On en fait de la semoule, ou de la farine, qui est un bon substitut à la farine de blé en cas d'intolérance au gluten, pour la confection de gâteaux ou de galettes.

Les tubercules de manioc se choisissent durs, secs et propres. Vérifiez qu'il n'y a pas de moisissure ni de taches bleues ou de forte odeur, signes d'un fort taux d'acide cyanhydrique.

Les tubercules de manioc sont fragiles car ils sont riches en eau. On les consomme rapidement et ils se conservent dans un endroit sec et aéré ou dans le bac à légume. Il se fait sécher au soleil ou au four pour une conservation plus longue.

Quelles sont les vertus du manioc ?

Le manioc est pauvre en lipides et riche en glucides et en hydrates de carbone, ce qui en fait un aliment de base peu coûteux dans de nombreux pays.

Par voies interne ou externe, il possède de nombreuses vertus thérapeutiques. Il est notamment :

  • astringent ;
  • anti hémorroïdaire ;
  • anti diarrhéique ;
  • calmant ;
  • digestif ;
  • énergétique.

Le tubercule s'utilise aussi pour retrouver l'appétit ou pour soigner les conjonctivites entre autres exemples. Les feuilles de manioc s'utilisent pour soigner les brûlures ou la fièvre. On les consomme en poudre ou en infusion.

Pour aller plus loin :

Ces pros peuvent vous aider