Sommaire

Les châtaigniers sont des arbres dont la hauteur est comprise entre 20 et 35 mètres de haut. Réputés pour leur longévité, ils ont été importés d’Asie mineure afin d’être implantés en Europe. Ils font aujourd’hui partie intégrante du paysage français et leurs châtaignes sont particulièrement réputées pour leurs saveurs. Également bénéfiques pour l’organisme, elles regorgent de nutriments essentiels.

Focus sur les vertus des châtaignes.

Valeurs nutritionnelles et principes actifs contenus dans les châtaignes

Les châtaignes sont majoritairement composées d’eau, de fibres et de glucides.

De plus, on trouve dans la composition des châtaignes les nutriments suivants :

  • des nombreuses vitamines : A, B1, B2, B5, B6, B9 B12, C et D ;
  • des acides aminés comme la proline ou la sérine ;
  • des antioxydants qui combattent les radicaux libres responsables du vieillissement prématuré des cellules de l’organisme ;
  • des acides gras essentiels tels que les omégas 3 et 6 ;
  • des minéraux comme le magnésium, le fer, le manganèse, le cuivre, le potassium ou encore le zinc.

Bienfaits des châtaignes sur la santé

Les nombreux principes actifs présents dans les châtaignes et listés précédemment en font des partenaires santé de taille. En effet, les châtaignes peuvent intervenir dans la prévention de certains maux du quotidien et maladies.

Elles participent ainsi à :

  • la diminution du taux de « mauvais cholestérol » (LDL) dans l’organisme ;
  • la prévention des risques de maladies cardiovasculaires ;
  • l’apparition des diabètes de type 2 grâce à leur pouvoir de stabilisation du taux de glucose dans le sang ;
  • la digestion, le transit intestinal et les symptômes de constipation en raison de leur teneur en fibres ;
  • la bonne structure des os et des dents grâce à la présence de phosphore ;
  • la diminution des risques d’anémie via le fer qu’elles contiennent ;
  • les apports en magnésium dans le cadre d’une grossesse ou lors de la pratique d’une activité sportive intense ;
  • la diminution de certains cancers comme celui du côlon, des calculs et inflammations de la vésicule biliaire.

Quand et comment consommer des châtaignes ?

Les châtaignes sont récoltées au cours des mois de septembre, octobre et novembre. Elles peuvent ensuite être conservées ou consommées directement.

Les différentes préparations incluant des châtaignes sont :

  • telles quelles, une fois passées au four et rôties ;
  • sous forme de farine incorporée dans la préparation de pâtisseries ou de crêpes, notamment dans le cadre d'une alimentation sans gluten ;
  • en purées ou simplement cuites à la vapeur ;
  • sous forme de confitures ou de crème (communément appelée crème de marrons).

Le châtaignier peut aussi s'utiliser sous forme de macérat glycériné dans le cadre de la gemmothérapie. En effet, il tonifie les parois veineuses et lutte contre la stagnation sanguine. Par ailleurs, il était souvent utilisé :

  • pour la santé cardiovasculaire en Turquie (source : Mehmet SAĞIROĞLU et al., « An ethnobotanical survey from Hayrat (Trabzon) and Kalkandere (Rize/Turkey) », Biological Diversity and Conservation, 2012) ;
  • pour les veines douloureuses et gonflées, en Serbie, (après avoir fait tremper des fruits écrasés 40 jours dans de l’eau-de-vie de prune (source : Sneˇzana Jari´c et al., « An ethnobotanical study on the usage of wild medicinal herbs from Kopaonik Mountain (Central Serbia) », Journal of Ethnopharmacology, 2007) ;
  • ses fruits et feuilles luttaient contre la toux.

Envie d'approfondir le sujet ?

Ces pros peuvent vous aider