Sommaire

On compte aujourd'hui de plus en plus d'adeptes d'un mode de vie refusant la souffrance animale sous toutes ses formes, et surtout quand il s'agit pour l'animal de finir notre assiette.

Végétarien, végétalien, vegan, autant de termes qui correspondent à des modes de vie incluant un régime restrictif quant aux aliments d'origine animale. Faisons le point sur ces attitudes, qui ont de lointaines origines.

Mode de vie vegan : des restrictions très strictes

On distingue plusieurs attitudes alimentaires qui consistent à refuser plus ou moins d'utiliser les animaux et de les exploiter à des fins humaines :

  • Le végétarisme : les végétariens consomment des végétaux (céréales, légumes, légumineuses, graines, oléagineux, fruits...), ainsi que des œufs et/ou du lait, mais ne mangent aucun animal (ni viande, ni volaille, ni charcuterie, ni poisson, ni fruits de mer...).
  • Le végétalisme : en plus d'être végétariens, les végétaliens ne mangent ni œufs, ni lait, ni fromage, ni miel, ni aucun autre produit d'origine animale.
  • Le véganisme : un vegan, en plus d'être végétalien, élargit sa compassion active à l'ensemble de sa vie, et fait attention à n'utiliser aucun produit d'origine animale, a fortiori s'ils sont obtenus au prix de la souffrance d'animaux, que ce soit pour ses vêtements, ses chaussures, les produits ou objets qu'il utilise, ses loisirs, etc.

Être vegan : en quoi cela consiste-t-il ?

Un vegan refuse tout produit d'origine animale. Il n'utilise donc jamais : le cuir, la laine, la fourrure, les produits cosmétiques testés sur les animaux et les produits ménagers testés sur les animaux.

Par voie de conséquence, il refuse également : la chasse, la pêche, la corrida, les parcs aquatiques type "marineland" ou "delphinarium", les cirques avec des numéros d'animaux.

Le mode de vie vegan repose avant tout sur 3 principes, qui sont d'ordre :

  • Écologique : le vegan rejette l'élevage intensif et ses conséquences sur la planète ; il fait la promotion d'une consommation responsable.
  • Éthique : le véganisme promeut le rejet de la souffrance animale et la compassion envers tous les êtres vivants, que l'on s'interdit d'avilir et/ou de torturer, en particulier à des fins humaines.
  • Sanitaire : le vegan adopte un régime alimentaire plus sain à base de céréales, de graines et de légumes, un régime pauvre en graisses et en sucres.

Controverse au sujet du mode de vie végan : une carence en protéines ?

Le régime végétalien serait décrié pour son apport journalier insuffisant en protéines.

Cependant, les végétaliens puisent leurs protéines dans : les légumineuses, le tofu, les noix, les graines, la levure alimentaire et les produits céréaliers.

Ainsi, bien que les protéines que l'on trouve dans le règne végétal ne soient pas suffisantes en elles-mêmes (dans chaque aliment), elles le deviennent si on les combine entre elles à chaque repas.

Il est nécessaire pour un bon équilibre alimentaire d'associer à chaque repas des légumineuses et des céréales, par exemple : pois chiches et semoule, lentilles et riz, haricots rouges et quinoa.

Conseils pour se lancer dans le véganisme

Il existe de nombreuses ressources documentaires en ligne sur le mode de vie végan et l’alimentation qui en découle. On peut trouver des recommandations, des recettes, des quiz et beaucoup de conseils si l'on veut se tourner vers ce mode de vie.

Il est recommandé de ne pas changer son alimentation de façon brutale, mais d’amorcer les modifications progressivement.

Pour toute question ou conseil ou soutien, n’hésitez pas à consulter votre médecin qui pourra vous orienter vers un nutritionniste.

Pour aller plus loin :

Ces pros peuvent vous aider