Sommaire

L'utilisation de la myrtille remonte à l'Antiquité. En Europe, c'est au Moyen Âge qu'on l'utilisait, pour ses vertus médicinales. Avec la pharmacopée moderne, son utilisation s'est peu à peu raréfiée.

Pourtant, une anecdote remontant à la seconde guerre mondiale l'a peu à peu rappelée aux chercheurs. Une étude portant sur les pilotes de la Royal Air Force consommant des confitures de myrtilles avait montré des améliorations sur leur vision nocturne et une diminution des phénomènes d’éblouissement en conditions diurnes.

Depuis, de nombreuses études ont été conduites pour confirmer ces résultats. Qu'en est-il réellement ? Le point dans cette astuce.

Myrtilles : une source d'antioxydants

Les myrtilles sont des fruits particulièrement riches en antioxydants, ce qui signifie qu'ils luttent contre les radicaux libres et le vieillissement :

  • Ces antioxydants se retrouvent sous la forme de flavonoïdes, ces composés qui donnent leur couleur aux myrtilles.
  • Dans ces fruits, on retrouve deux sortes intéressantes de flavonoïdes, les anthocyanines et les flavones. Selon différentes études, ces flavonoïdes limiteraient la résistance à l'insuline et permettraient un meilleur contrôle du glucose sanguin ce qui aide à protéger des dégâts causés par le diabète (Journal of Nutrition, 2014 – American Journal of Clinical Nutrition, 2012 – Applied Physiology, Nutrition & Metabolism, 2013).
  • De plus, ils permettraient de réduire l'inflammation et seraient donc bénéfiques pour les capillaires sanguins qu'ils renforcent, protègent, et dont ils améliorent les fonctions contractiles.
  • Ces antioxydants modifient également le stockage des graisses et réduisent les risques de surpoids ou de maladies cardio-vasculaires.

La myrtille est également riche en vitamines A, C et E, en minéraux (potassium, magnésium, calcium, fer, zinc…) et en acides gras.

Myrtilles, un allié de choix

On peut tout utiliser dans la myrtille, aussi bien les baies (fraîches ou séchées) que les feuilles. Le végétal est connu pour traiter un certain nombre de troubles, les plus connus étant les troubles.

Régulation du transit intestinal

Les nombreuses fibres (solubles) que contiennent les myrtilles, associées à ses tanins et à ses alcaloïdes, leur confèrent des propriétés digestives qui se traduisent par une amélioration du transit intestinal. Concrètement, les myrtilles permettent donc de calmer les colites, les diarrhées infectieuses et les spasmes intestinaux.

De plus, la myrtille aide à relancer le transit en cas de constipation et elle soulage le syndrome de l'intestin irritable.

Autres vertus thérapeutiques

Les myrtilles ont également des vertus thérapeutiques sur les troubles suivants :

  • troubles de la vision nocturne et maladies oculaires dégénératives telles que la cataracte, la DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge) ou le glaucome mais aussi la presbytie ;
  • troubles de la microcirculation ;
  • troubles du tonus général et du système immunitaire ;
  • infections urinaires ;
  • problèmes cutanés, notamment eczéma ;
  • inflammations, notamment au niveau de la gorge et de la bouche.

Sachez que les fruits conservent mieux leurs qualités lorsqu'ils sont consommés frais. Toutefois, la conservation au congélateur ou la transformation en confiture conserve une bonne partie de leurs propriétés.

Bienfaits des myrtilles encore à préciser

Ces dernières années, les myrtilles ont été l'objet de différentes études animales qui ont mis en évidence différentes propriétés, encore à confirmer dans le modèle humain.

Lutte contre l'asthme

On retrouve dans les myrtilles un composé nommé « le ptérostilbène ». Celui-ci pourrait contrer l'effet de substances nocives qui entrent en jeu dans le développement de l'asthme (J. Agric. Food Chem, 2010).

Rôle dans la réponse immunitaire

Ce même ptérostilbène stimule un gène ayant un rôle dans la réponse immunitaire innée :

  • Or, cette réponse est celle qui est en première ligne lors d'une infection.
  • La substance fonctionne en synergie avec la vitamine D et le resvératrol, améliorant nettement la fonction immunitaire (Mol Nutr Food Res, 2013).

Myrtilles pour limiter l'hypertension

Les myrtilles, en diminuant la vasoconstriction (réduction du calibre des vaisseaux sanguins) réduisent la tension. De plus, elles réduisent les dépôts sur les parois des artères et luttent ainsi contre de nombreuses pathologies cardiovasculaires.

Myrtilles pour conserver la mémoire

Si l'intérêt des flavonoïdes n'est plus à démontrer dans nombre d'affections, ils apparaîtraient également intéressants pour leurs effets sur l'apprentissage et la mémoire :

  • en augmentant le nombre de connexions neuronales ;
  • en améliorant la consommation cellulaire ;
  • en stimulant la régénération des neurones (Nutr, 2010).

Myrtilles et lutte contre le cancer

Certains chercheurs ont ainsi mis en évidence le potentiel des myrtilles pour lutter contre le cancer du sein et réduire le risque de métastases. En effet, des extraits de myrtille riches en anthocyanes seraient capables de protéger les veines et les artères des dégâts liées au stress oxydatif et d’augmenter parallèlement l’activité de certaines enzymes antioxydantes. Toutefois, cela reste encore à prouver.

Cependant, au vu de ses bienfaits certains, la myrtille mérite bien son titre de « super-fruit » !

Pour approfondir :

  • Une cousine de la myrtille, l'airelle rouge, peut aisément se planter dans un jardin.
  • Pour en savoir plus sur les antioxydants, consultez notre astuce dédiée au sujet.
  • Les fruits riches en antioxydants font partie de vos meilleurs alliés lors d'une cure détox.

Ces pros peuvent vous aider