Protéines végétales et animales

Sommaire

Les protéines ont pour origines les animaux et les végétaux. Chacune de ses sources a ses avantages et ses inconvénients.

À consommer en fonction de ses envies, de ses gouts et de ses besoins. On vous en dit plus.

Zoom sur les protéines !

Les protéines sont l’une des trois grandes familles de macronutriments, avec les glucides et les lipides.

Elles ont un rôle structural, participent au renouvellement des tissus musculaires, osseux et cutanés, mais sont aussi impliquées dans les réponses immunitaires, la digestion ou encore le transport de l’oxygène.

Les protéines sont constituées d’acides aminés.

Protéines animales : riches en acides aminés essentiels

Les protéines animales ont pour origine les viandes, les œufs, les fromages, les produits laitiers et les poissons.

Elles possèdent de nombreux avantages, par rapport notamment aux protéines végétales :

  • elles sont un peu plus digestes que les protéines végétales ;
  • elles sont plus riches en acides aminés indispensables que les protéines végétales ;
  • elles offrent un apport en calcium (cas des produits laitiers), et fer, en zinc (cas des produits carnés), en vitamine B12.

Elles sont particulièrement conseillées aux personnes ayant besoin d’apports protéiques spécifiques, à certaines étapes de la vie :

  • pendant la croissance ;
  • au cours de la grossesse ;
  • pendant l’effort ;
  • lors d’une agression bactérienne ou virale.

Mais, les protéines animales ont également des inconvénients :

  • elles contiennent des lipides riches en acides gras saturés, dits « mauvais gras » ;
  • elles sont riches en cholestérol.

Protéines végétales : riches en fibres et en anti-oxydants

Ces protéines végétales peuvent provenir :

  • des céréales : le riz, le blé, la maïs ;
  • des légumineuses et leurs dérivés : les pois, les fèves, les lentilles, le soja, le tofu, les haricots ;
  • des oléagineux : les cacahuètes, les amandes, les pistaches.

Les protéines végétales sont riches en :

  • vitamines du groupe B, vitamine C ;
  • béta-carotène, un anti-oxydant, oligoéléments ;
  • fibres, facilitant le transit intestinal.

Le plus gros inconvénient de ces sources de protéines végétales (à l'exception près du soja), c'est qu'elles ne contiennent que certains des acides aminés essentiels.

Pour cette raison, elles sont moins digestibles que les protéines animales. Pour avoir tous les acides aminés essentiels, il faut combiner plusieurs sources protéiques végétales, comme une céréale et une légumineuse.

Pour en savoir plus :