Composition et propriétés du klamath

Sommaire

Proposée comme complément alimentaire, l’algue Klamath, que les spécialistes appellent aussi Aphanizomenon flos-aquae, est parfois considéré comme l’aliment le plus complet sur Terre.

Ses apports en micronutriments, vitamines et oligo-éléments sont en effet prodigieux. Seulement, son innocuité est mise en doute. Alors, danger ou non ? Réponse dans notre astuce.

 

Origines et composition du klamath

Le klamath tire son nom du lac Klamath dans lequel il se développe. Situé aux États-Unis, dans l’Oregon, à 1 200 m d’altitude, le lac est naturellement riche en substances nutritives.

À l'instar de la spiruline, qui fait partie de la même famille, le klamath est un riche complément alimentaire qui contient un nombre impressionnant de substances nutritives :

  • 20 acides aminés, dont dix essentiels. Constituants élémentaires des protéines, ils favorisent le métabolisme en permettant le transport et le stockage des substances nutritives.
  • Des sels minéraux et des oligoéléments par dizaines. Dont le calcium, le magnésium, le phosphore, le fer, le chrome, le germanium, l’iode, etc.
  • 14 vitamines : provitamine A, vitamines B1, B2, B3, B5, B6, B8, B9, B12, C, E, F, J et K. La vitamine B12 est particulièrement présente. Celle-ci est essentielle au fonctionnement du cerveau et prévient de l’anémie. C’est un plus pour les végétariens, car la vitamine B12 est le plus souvent présente dans les produits d’origine animale.
  • Du bêta-carotène, un puissant antioxydant.
  • De la chlorophylle qui permet de désintoxiquer l’organisme et de stimuler l’élimination des toxines et des métaux lourds.
  • Des acides gras insaturés et polyinsaturés.
  • De la PEA (Phényléthylamine) qui joue le rôle de neurotransmetteur. C’est un antidépresseur et un antistress naturel. Il permet également d’accroitre la vigilance et la concentration.
  • De la phycocyanine. C’est le pigment de la plante. Celle-ci stimule la production et la circulation de cellules souches. Elle favorise alors la régénération des tissus et des organes. Des études sont en cours pour traiter la maladie d’Alzheimer et d’autres pathologies dégénératives avec cette substance. Ce pigment miracle possède en outre des propriétés anti-inflammatoires.

Dangers du klamath

Si le klamath n’est pas toxique en lui même, il s’épanouit cependant dans un environnement qui n’est pas dénué de risques pour l’homme.

D’autres algues bleu-vert qui, elles, sont nocives, se développent en effet avec le klamath et peuvent polluer sa récolte. Celles-ci produisent de la microcystine, une toxine qui attaque le foie et peut être cancérogène :

  • Des études ont révélé la présence de contamination variable (même parmi les lots d’une même marque) en microcystine.
  • Une autre étude indique qu’à partir de 4 g, la consommation quotidienne de klamath peut présenter un risque.

Prudence donc face à ce « produit miracle ». À haute dose, les algues klamath peuvent créer des nausées et des douleurs à l’estomac. Ces algues ne sont ainsi pas conseillées si vous êtes enceinte ou si vous allaitez.

De même, en raison de sa teneur en iode, le klamath doit être pris avec précaution chez les personnes qui présentent un dérèglement de la thyroïde, une maladie cardiaque ou une insuffisance rénale.

Dans tous les cas et si un doute survient, n'hésitez pas à consulter votre médecin ou pharmacien.

Compléments alimentaires : nos conseils pour mieux les intégrer à votre alimentation :

Ces pros peuvent vous aider