Quels poissons choisir pour faire ses sushis ?

Sommaire

Les sushis, spécialité japonaise, sont de plus en plus appréciés chez nous. Peut-être avez-vous même décidé de vous lancer dans la confection de sushis et sashimis, afin de vous régaler à la maison. Une question s'est donc posée à vous : quel poisson choisir ?

Il le faut évidemment très frais, puisque vous allez le manger cru. Et pour une consommation responsable, il vous faut choisir les espèces avec attention. Beaucoup sont en effet menacées par la surpêche. Généralement, les sushis sont au saumon, à la crevette ou au thon rouge.

Comment les sélectionner sans mettre en danger la planète et, vous le verrez, votre santé ? 

Du saumon pour ses sushis

Il est important de privilégier le saumon d'élevage :

  • le saumon Atlantique d'aquaculture d’Écosse et d'Irlande ;
  • ou le saumon Pacifique d'aquaculture du Pacifique nord.

Un choix encore plus responsable conduit à sélectionner des produits bio. 

Pourquoi pas des sushis aux crevettes ?

Côté crevettes, il est possible d'opter pour des crevettes d'élevage ou des crevettes sauvages :

  • Pour les crevettes d'élevage, il faut privilégier celles en provenance du Vietnam, d’Équateur ou, plus proche de chez nous, de Charente-Maritime.
  • Pour les crevettes sauvages, celles qui nous viennent d'Atlantique nord sont à privilégier.

Sushis au thon : pas une bonne idée

Le thon est l'espèce la plus menacée par la surpêche. Parmi les 8 espèces existantes, 5 sont classées « en danger », « vulnérables » ou « quasi-menacées » par l'Union internationale pour la conservation de la nature. Il s'agit du :

  • thon rouge du Sud ; 
  • thon rouge d'Atlantique et de Méditerranée ; 
  • thon obèse ; 
  • thon jaune albacore ; 
  • thon germon. 

Quelles alternatives pour les sushis ? 

Si confectionner des sushis au thon n'est pas recommandé alors, par quoi substituer cet aliment traditionnel ? Voici quelques suggestions : 

  • du maquereau (ils sont de la même famille) ; 
  • du hareng ; 
  • du merlu ; 
  • de l'églefin (qui se substitue très bien au saumon).

Pour approfondir le sujet :