Bienfaits des céréales au petit déjeuner

Sommaire

Pratiques, croustillantes, colorées, manger des céréales au petit déjeuner est une manière bien agréable de commencer la journée... et de faire le plein d'énergie !

Pourtant, certaines dissimulent mal de fortes teneur en sucre, en gras ou en sel. Pour profiter de leurs bienfaits, il convient donc de mieux cerner la diversité de l'offre proposée sur le marché. Zoom sur les qualités nutritionnelles des céréales.

 

Céréales : petit déjeuner pratique et varié

Les différents types de céréales

Aliment ayant fait son apparition dans notre pays à la fin des années 1960, les céréales du petit déjeuner se déclinent aujourd'hui en une cinquantaine de produits. Quelques caractéristiques de l'aliment :

  • Le type de céréales utilisé comme base peut être le blé, le maïs, le riz, l'avoine, l'orge, etc.
  • Elles existent en version nature, ou sont associées à d'autres ingrédients comme le chocolat, les fruits secs, le miel, le caramel, etc.
  • Elles revêtent des aspects divers : flocons, pépites, pétales, soufflées, fourrées, etc.

Un aliment plébiscité par les enfants

Un peu plus de la moitié de la gamme de céréales matinales cible les enfants. Ce sont en effet les principaux amateurs de ces produits : 60 % d'entre eux en consomment au moins une fois par semaine.

Les adultes sont bien moins nombreux à inclure cet aliment à leur premier repas de la journée :

  • Ils privilégient plutôt les autres sources de céréales comme les biscottes, le pain ou les viennoiseries.
  • Des formes spécifiques leur sont proposées, comme : le muesli, mélange de céréales et fruits secs.
  • Ce sont généralement des recettes pour garder la ligne.

10 familles de céréales

Les céréales peuvent être divisées en 10 grandes familles : chocolat caramel, chocolatées, fourrées, ligne et forme, miel - caramel, riches en fibres, flocons d'avoine, mueslis croustillants, mueslis floconneux ou traditionnels, pétales de maïs et autres céréales nature.

 

Zoom sur les apports nutritionnels des céréales

Des macronutriments, principalement des glucides

Les céréales du petit déjeuner sont avant tout une source de glucides, qui entrent dans leur composition de 62 à 81 % en moyenne. Parmi ceux-ci, on distingue :

  • Des glucides complexes, liés à la présence d'amidon dans les grains utilisés pour élaborer le produit. Ces sucres lents permettent de bénéficier d'un apport d'énergie sur toute la matinée.
  • Des sucres simples, provenant des produits ajoutés à la recette (sucre, sirop de glucose, miel, caramel...). Ces sucres font monter la glycémie rapidement.

Elles contribuent également à l'alimentation en protéines (7 à 11 %). Elles contiennent en outre des lipides, en quantité variant de 2 à 16 %, avec une part d'acides gras saturés.

Elles contiennent 3 à 14 % de fibres, dont des fibres solubles, particulièrement bénéfiques car elles permettent notamment de freiner la digestion des glucides.

Le plein de micronutriments

Les céréales apportent une quantité de vitamines et minéraux non négligeable :

  • C'est même la première source de vitamine B1, B3, B5, B6, B9 et de fer chez les enfants qui en sont adeptes !
  • Elles contiennent également des vitamines B2, du calcium, du magnésium.
  • Pour bénéficier d'une quantité optimale de micronutriments, les céréales complètes sont à privilégier.

Des céréales enrichies en vitamines et minéraux

Sur de nombreux paquets de céréales, notamment celles destinées aux enfants ou les formules riches en fibres, figure la mention « À teneur garantie en… » :

  • Elle indique que les industriels ont rajouté des micronutriments de synthèse, notamment pour compenser les pertes qui se sont produites au cours du processus de fabrication et ainsi restaurer les teneurs initiales.
  • Cette supplémentation vise en général à couvrir 25 à 50 % des besoins nutritionnels journaliers.
  • Elle concerne principalement les vitamines B1, B2, B3, B9, B6, B12 et le fer.

Différences de composition d'une famille de céréales à l'autre

Des céréales trop grasses et trop sucrées

Consommer une portion de muesli ou de céréales enrobées de caramel n'a bien évidemment pas le même impact d'un point de vue nutritionnel. Certaines céréales se rapprochent plus d'une friandise que d'un aliment équilibré, tant elles sont grasses et sucrées !

Les différentes familles se distinguent notamment par leur teneur en lipides, en sucres et en fibres. Ainsi :

  • Les céréales fourrées sont les plus grasses et les plus sucrées.
  • Les mueslis croustillants ont un fort taux de lipides.
  • Les céréales miel/caramel sont moins grasses mais riches en sucres.
  • Les céréales « ligne et forme », si elles sont moins grasses, contiennent également moins de fibres.

Fabricants : un souci d'optimiser les recettes

Depuis 15 ans, les industriels s’attellent à diminuer les quantités de sucres et de sel présent dans les céréales. Ainsi :

  • De 1999 à 2007, la quantité de sodium a diminué de 23 %.
  • La quantité de sucre pour 27 produits a été réduite de 1,5 à 9 g pour 100 g de produit.
  • Les fabricants affichent leur volonté de poursuivre leurs efforts avec comme objectif dans les années à venir de réduire la teneur en sucres de près de 20 % pour les céréales chocolatées et de près de 10 % pour les céréales miel caramel.

Gare aux pesticides

Une étude menée par l’association Générations révèle que les céréales non bios contiennent en moyenne 9,4 résidus de pesticides (5,4 d’entre eux étant des perturbateurs endocriniens possibles).

De même, l’étude menée en 2010 par la Direction générale de la concurrence de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) montre que 63,3 % des échantillons de blé non bio présentent des résidus de pesticides.

Dans le cadre d’une consommation quotidienne, ces résidus peuvent être toxiques.

Profitez des bienfaits d'une alimentation riche en céréales !

Ces pros peuvent vous aider