Comment choisir un bon melon ?

Sommaire

Pour apprécier le melon, il est indispensable de bien le choisir, ce qui n'est pas si simple au vu des différentes sortes qui existent !

Voici quelques conseils pour ajouter à votre panier un melon prêt à être dégusté, et qui sera une véritable fête gustative.

Melon de Cavaillon et melon charentais

On trouve sur les marchés deux grandes familles de melons :

  • Les melons de Cavaillon, à savoir :
    • le melon lisse dont la peau est jaune et douce au toucher ;
    • le melon écrit dont la peau ferme est parcourue de lignes ressemblant à des broderies.
  • Les melons charentais, à savoir :
    • le melon charentais vert, qui garde sa couleur particulière même à maturité : peu parfumé, son goût n'est pas très prononcé et sa chair est légèrement craquante ;
    • le melon charentais jaune, extrêmement parfumé, présente une chair fondante et sucrée.

Critères de choix d'un melon

Généralités

Qu'il s'agisse d'un melon de Cavaillon ou d'un melon charentais, les principaux critères de choix d'un melon sont les suivants :

  • La robe : quelle que soit sa couleur, elle doit posséder des sillons vert-bleuté parfaitement marqués et non fendus. Ces sillons marquent les tranches.
  • La densité : un bon melon pèse lourd.
  • Le parfum : s'il est trop puissant, le melon est sans doute trop mûr.
  • La maturité : elle doit être suffisante mais pas excessive. Si le melon ne doit présenter aucune craquelure, il est en revanche souhaitable que le pédoncule soit craquelé, signe de maturité.
  • La fraîcheur : décelable par l'aspect de l'écorce du melon, qui ne doit être ni trop dure, ni trop molle.

Choix d'un melon de Cavaillon dans les règles de l'Art

Pour être sûr de choisir un excellent melon de Cavaillon, il est nécessaire de vérifier les points suivants :

  • Un melon qui présente dix tranches possède un goût plus marqué et sucré que les autres.
  • Dans le cas du melon de Cavaillon, la robe peut être :
    • marquée : c'est le cas du « melon écrit » qui présente une peau ferme parsemée de lignes ressemblant à des broderies ;
    • lisse, jaune et veloutée, comme c'est le « melon lisse ».
  • Le détachement du pécou (la queue du melon) est une preuve de maturité.
  • Le melon doit être lourd.
  • Son parfum doit être très présent et agréable.
  • Il doit porter l'estampille « Melon de Cavaillon ».

Melon et ses idées reçues

Il existe de nombreuses idées reçues en ce qui concerne le melon : lisez ce qui suit, vous serez sans doute étonné !

  • Le melon est un fruit : VRAI et FAUX. De la famille des cucurbitacées comme la citrouille ou le concombre, le melon est donc un légume-fruit : un légume du point de vue de la consommation, un fruit au sens botanique.
  • Le melon charentais n'est produit qu'en Charente : FAUX. Il est produit dans les régions Centre Ouest, sud-est, sud-ouest, mais également en Espagne et au Maroc.
  • Le melon mâle est plus fade que le melon femelle : FAUX. Les variétés de melon actuelles sont asexuées puisqu'il s'agit d'hybrides.

Élargissez vos talents grâce à nos contenus supplémentaires :

Ces pros peuvent vous aider