Atouts et utilisation de la tétragone en cuisine

Sommaire

Malgré son nom qui semble tout droit sorti d'un problème de mathématiques, ne vous-y trompez pas ! Le tétragone est aussi une sorte d'épinard, importé de Nouvelle Zélande au 18ème siècle.

Son nom lui vient de son fruit, qui forme une drôle de capsule à 4 pointes. Si vous cherchez une plante capable d'enrichir votre potager tout comme votre assiette, ne cherchez pas plus loin. Découvrez les vertus de la tétragone dans notre astuce.

Tétragone : une plante résistante qui donne du tonus !

La tétragone est une plante annuelle de la famille des aizoacées. Sur le plan botanique, elle n'a rien à voir avec l'épinard mais elle lui ressemble au point de vue du goût.

Résistante et facile à cultiver

On peut semer la tétragone :

  • en rang ;
  • à partir du mois de mai ;
  • en faisant bien tremper les graines au préalable ;
  • ses feuilles vertes, épaisses et charnues, pourront être récoltées tout l'été, quelques semaines après les semis ;
  • prévoyez simplement un sol riche, car la tétragone est gourmande !

Remarquable sur le plan nutritionnel

Si la tétragone est intéressante, ce n'est pas uniquement pour ses caractéristiques botaniques. D'un point de vue culinaire, elle est également :

  • un excellent allié des régimes minceur, car elle est riche en eau et en fibres, et pauvre en calories ;
  • favorable au transit intestinal et à la détoxication, comme les épinards ;
  • riche en vitamine C, B1, B2, PP, et en sels minéraux ;
  • moins concentrée en acide oxalique que l’épinard, elle permet aux personnes souffrant de rhumatisme de l’adopter sans restriction.

Comment la trouver ?

Vous risquez d'avoir du mal à trouver la tétragone sur les marchés, nous ne saurions donc trop vous recommander de la faire pousser chez vous.

Comment manger la tétragone ?

La tétragone peut se manger crue, lorsque les feuilles sont très jeunes (comme les épinards), ou cuite :

  • son goût est souvent comparé à l’épinard, quand elle est cuite : la saveur en est assez proche, bien que plus iodée ;
  • il y a cependant quelques différences : dégustée crue, elle a une texture nettement différente, plus croquante et grasse, avec des petits poils qui chatouillent agréablement la langue.

Cuite ou crue, voici nos conseils pour la déguster.

Tétragone crue

Idée recette : Tentez l'expérience d'un smoothie cru avec de jeunes pousses de tétragone, une banane, une mangue et quelques dattes :

  • La couleur verte peut vous étonner, mais le mélange est savoureux, et excellent pour la santé !
  • C'est une très bonne recette à faire quand on veut détoxifier son organisme ou perdre du poids.

Les petites et jeunes feuilles peuvent aussi accompagner les salades, auxquelles elles conféreront une touche d'originalité.

La tétragone se marie aussi très bien avec les tomates et quelques feuilles d’oseille ciselées, arrosées d’un soupçon d’huile.

Tétragone cuite

Cuite, elle se prépare de mille manières simples et savoureuses :

  • en gratin (comme des épinards) ;
  • sautée ;
  • cuite quelques minutes dans l'eau bouillante égouttée et assaisonnée de beurre salé et d’un soupçon d’ail ;
  • en accompagnement, avec des poissons ou des viandes blanches ;
  • poêlées : une poêlée de tétragones, avec des oignons émincés et des lardons fumés constitue un excellent plat complet, auquel vous pouvez ajouter des œufs mollets.

Pour aller plus loin :

Ces pros peuvent vous aider