Lait de soja : qualités nutritives et vertus

Sommaire

Le lait de soja est un aliment issu du monde végétal. Il est donc apprécié par les végétariens mais aussi par les personnes allergiques ou intolérantes au lactose.

Pourvu de qualités nutritives réelles, le lait de soja ne doit cependant pas être consommé par tout le monde. Il fait l'objet de quelques réserves émises par la communauté scientifique. Faisons le point.

Qualités nutritives du lait de soja

On appelle lait de soja la boisson obtenue à partir d'un mélange d'eau et de graines germées de soja. Mais que l'on ne s'y trompe pas : il ne s'agit en aucun cas d'un produit laitier, même si - sous certains points - ses qualités se rapprochent de celles du lait de vache. Il faut donc retenir que le lait de soja est :

  • peu calorique (40 kcal/100 ml) ;
  • riche en protéines ;
  • pourvu en acides aminés essentiels ;
  • riche en isoflavones.

En revanche, contrairement au lait de vache, le lait de soja ne contient pas :

  • de lactose ;
  • de calcium ;
  • de cholestérol ;
  • d'acides gras saturés.

Vertus du lait de soja

Étant donné sa composition, le lait de soja permet de :

  • réguler le taux de LDL (mauvais cholestérol) ;
  • retarder le vieillissement cutané ;
  • prévenir les maladies cardiovasculaires dans le cadre d'une bonne hygiène alimentaire ;
  • lutter contre l'ostéoporose.

Il a été avancé que le lait de soja pouvait protéger les femmes contre les risques de développer un cancer du sein. Il est en revanche déconseillé de consommer du lait de soja lorsqu'un cancer du sein est détecté.

Lait de soja : à consommer avec modération

La consommation de lait de soja doit rester modérée car son innocuité n'est pas totalement certifiée, notamment chez certains individus, pour les raisons suivantes :

  • Les isoflavones du soja sont parmi les molécules végétales que l'on appelle aussi phytoestrogènes pour leurs similitudes avec les œstrogènes (hormones féminines).
  • Or, cette activité œstrogénique peut s'avérer défavorable sur certains organismes.
  • Les chercheurs s'interrogent encore sur les répercussions que ces phytoestrogènes peuvent entraîner sur la santé de certaines populations comme par exemple :
    • chez l'enfant : risque d'une maturité sexuelle précoce ;
    • chez l'homme et l'enfant : risque de dysfonctionnements hormonaux ;
    • chez la femme atteinte d'un cancer du sein, la prudence est de mise dans la mesure où à l'heure actuelle, nul ne sait encore si le lait de soja peut être nocif ou pas.
  • L'absence de calcium dans le lait de soja peut entraîner des carences, tant chez l'enfant, que l'homme et la femme.
  • Certaines protéines peuvent être responsables d'allergies chez les personnes prédisposées.

Pour approfondir le sujet :

Ces pros peuvent vous aider