Herbivore : caractéristiques de ce régime alimentaire

Sommaire

Les herbivores sont, dans le domaine de la zoologie, des animaux qui se nourrissent presque uniquement de végétaux.

Sans le vouloir, les herbivores mangent également des oeufs, des champignons ou de petits organismes vivants présents dans les végétaux qu'ils ingèrent. Toutefois, leur instinct les pousse à rechercher des végétaux, et non de la viande, pour se nourrir.

Le point sur le régime herbivore et ses caractéristiques.

Qu'est-ce-qu'un herbivore ?

Herbivore : définition

Les herbivores sont des animaux qui ne nourrissent presque exclusivement de plantes vivantes, c'est à dire qu'ils ne recherchent pas spontanément :

  • de chair ;
  • d'excréments ;
  • de champignons ;
  • de matière organique morte (nécromasse).

Les herbivores sont hétérotrophes :

  • Cela signifie qu'ils se nourrissent de constituants organiques qu'ils utilisent comme source de carbone et d'énergie.
  • L'hétérotrophie s'oppose à l'autotrophie, qui caractérises les êtres capables de produire eux-mêmes de la matière organique (le plus souvent des végétaux ou des bactéries).

Catégories d'herbivores

Certains herbivores ne le sont qu'à certaines périodes de l'année, ou à un stade précis de leur existence. C'est le cas pour certaines larves :

  • Par exemple, les larves d'amphibiens sont souvent herbivores.
  • Toutefois, elles peuvent exceptionnellement se nourrir de bactéries et de cadavres d'animaux si elles ne trouvent pas de végétaux.
  • En outre, les amphibiens adultes sont carnivores.

On peut identifier plusieurs sous-groupes d'herbivores :

  • les herbivores qui ne mangent que de l'herbe ;
  • les frugivores, se nourrissant de fruits ;
  • les folivores ou phytophages, qui ne mangent que des feuilles ;
  • les granivores, ne mangeant que des graines ;
  • les gommivores, qui mangent la gomme des plantes ;
  • les nectarifères qui mangent le nectar des fleurs ;
  • les lignicoles qui consomment du bois.

Différentes espèces d'herbivores

Insectes herbivores

Les insectes herbivores se nourrissent principalement :

  • de nectar, liquide sécrété par les plantes ;
  • des fruits des plantes ;
  • de végétaux.

Ils ont ainsi développé des adaptations physiques facilitant la consommation de ces aliments :

  • tubes leur permettant de percer l'enveloppe des végétaux ;
  • éléments spongieux permettant de prélever de la nourriture liquide ;
  • membres de mastication servant à saisir et écraser la nourriture.

Poissons herbivores

Certains poissons mangent des plantes aquatiques :

  • Ils sont pourvus d'un intestin plus long, leur permettant de digérer les glucides des végétaux.
  • Ils vivent majoritairement dans les récifs coralliens et dans les eaux tropicales.

Mammifères herbivores

Ces mammifères ont des canines de petites taille, parfois absentes, alors que leurs molaires sont très développées :

Les bactéries ou protozoaires (organismes unicellulaires) présents dans leur intestin les aident à bien assimiler la cellulose (glucide présent dans les plantes qu'ils ingèrent).

Leur système digestif diffère énormément de celui des carnivores. On peut distinguer deux grands groupes d'herbivores :

  • les herbivores monogastriques :
    • Leur estomac n'est constitué que d'une seule poche, dans laquelle a lieu la digestion.
    • C'est notamment le cas des rongeurs et des équidés.
  • les herbivores polygastriques :
    • Leur estomac est précédé de 3 poches (le réticulum, le feuillet, la caillette).
    • Ce système digestif élaboré permet aux animaux de bien assimiler certains nutriments complexes, que ne digèrent pas forcément les êtres monogastriques.
    • C'est le cas des bovidés, des cervidés, des antilocapridés (antilopes par exemple) et des camélidés.

Parmi les mammifères herbivores, on trouve :

  • la chèvre ;
  • la vache ;
  • le cheval ;
  • le mouton ;
  • la girafe ;
  • le lapin ;
  • la gazelle ;
  • le bison ;
  • l'éléphant ;
  • le zèbre ;
  • la gazelle, etc.

Pour approfondir la question :

  • Certaines personnes tendent vers l'herbivorisme. C'est ce qu'on appelle le végétalisme. Ce régime, s'il peut être équilibré, n'est pas sans risques et nécessite une vigilance particulière pour éviter les carences.
  • Sans aller jusqu'au végétalisme, manger des fruits et légumes régulièrement est excellent pour la santé et permet de réguler son poids.
  • L'homme fait partie des animaux omnivores à tendance végétarienne.