Igname : se soigner et cuisiner avec ce tubercule méconnu

Sommaire

L'igname est encore peu utilisée en France. Pourtant, elle est à la fois délicieuse, facile à cuisiner et bourrée de nutriments excellents pour la santé.

Peu cultivée en Occident, elle est encore rare (mais pas introuvable) dans les grandes surfaces. En revanche, on la trouve facilement dans les épiceries exotiques. L'igname évoque, par sa forme et sa texture, la patate douce ou le manioc.

Le point sur un tubercule encore méconnu dans nos régions.

Un tubercule riche en minéraux

Beaucoup des vitamines et minéraux indispensables à notre santé sont présents dans l'igname :

  • vitamines du groupe B :
    • B1, nécessaire au bon fonctionnement du système nerveux,
    • B6, qui permet de bien assimiler les lipides et les acides aminés (composants essentiels des protéines) ;
  • vitamine C ;
  • potassium, qui participe notamment au bon fonctionnement du cœur et des reins ;
  • phosphore, qui joue un grand rôle dans l'assimilation du calcium ;
  • manganèse, qui aide à synthétiser les vitamines B1 et E (vitamine antioxydante) ;
  • fer, qui transporte l'oxygène dans le sang ;
  • cuivre, qui stimule le système immunitaire.

L'igname est également riche en :

  • protéines végétales, indispensables au bon fonctionnement de toutes les cellules ;
  • lipides, anti-inflammatoires et aidant à prévenir les maladies cardio-vasculaires ;
  • glucides, essentiels à l'énergie ;
  • fibres alimentaires, qui aident à bien digérer.

Par ailleurs, l'igname est un tubercule chez lequel on ne trouve que très peu de résidus de pesticides (au troisième rang derrière le maïs et les asperges selon le rapport du 6 juin 2019 de l'ONG Générations futures).

Igname : vertus thérapeutiques

D'après les recherches, l'igname pourrait également être utilisée comme médicament. Des études sont en cours afin de mesurer avec précision les bienfaits de l'igname sur la santé des hommes. Ses vertus pourraient être les suivantes :

  • anti-oxydant, c'est-à-dire permettant :
    • de lutter contre le vieillissement cellulaire,
    • de limiter les troubles cognitifs, notamment en améliorant la capacité mnésique (mémoire) ;
  • source de diosgénine, indiquée dans la lutte contre :
    • le stress oxydatif,
    • l'hypercholestérolémie ;
  • riche en fibres, qui aident à :
    • réduire l'absorption de graisse par l'intestin,
    • faciliter le transit intestinal ;
  • source de protéines capables de réduire la tension artérielle ;
  • anti-hémorroïdes (feuilles d'igname) ;
  • selon la médecine chinoise, stimuler l’énergie des reins et ainsi soulager les douleurs lombaires chroniques.

L'igname aiderait aussi à :

  • éliminer les vers intestinaux ;
  • atténuer les brûlures et maux d'estomac ;
  • limiter la prise de nourriture :
    • en effet, l'igname a un pouvoir rassasiant, ce qui en fait un allié de taille dans les régimes amincissants,
    • pour la même raison, il peut avoir une action bénéfique sur certains troubles du comportement alimentaire (crises alimentaires compulsives).

Igname en cuisine

De nombreuses variétés d'ignames sont comestibles. Les recettes permettant de déguster ce légume sont extrêmement nombreuses, et souvent faciles à préparer :

  • purée ;
  • galettes ;
  • potage ;
  • gratin ;
  • grillé au barbecue ;
  • ou même simplement doré à la poêle.

En outre, tout comme la pomme de terre, l'igname s'accommode fort bien :

  • de lardons ;
  • de fromage râpé ;
  • d'oignons ;
  • d'ail ;
  • de lait de coco ;
  • de crème fraîche ;
  • de beurre ;
  • d'herbes fraîches ;
  • d'une marinade d'huile d'olive et aromates ;
  • d'épices :
    • cumin,
    • noix de muscade,
    • piment,
    • gingembre, etc.

Sachez aussi que la chair de l'igname est plus sucrée que celle de la pomme de terre. Elle convient donc aussi à la préparation de desserts :

  • compote ;
  • marmelade ;
  • pudding ;
  • gâteau ;
  • crêpes ;
  • glace ;
  • crème, etc.

Pour approfondir la question :

  • L'igname de Chine est facilement cultivable en France. Si vous avez un jardin, pourquoi ne pas en planter ?
  • Le bien-être passe par l'alimentation. Surveiller son assiette (sans excès, bien sûr !) est l'un des meilleurs moyens de rester en forme.
  • Connaître les plantes permet de soigner en douceur un grand nombre de maux. En revanche, si vous souffrez de troubles chroniques et/ou handicapants au quotidien, il est préférable de consulter un médecin.
  • L'igname pourrait jouer un rôle dans le rééquilibre de l'alimentation des personnes souffrant de troubles du comportement alimentaire. Toutefois, pour ces maladies, une prise en charge psychologique est indispensable.

Ces pros peuvent vous aider