Zoom sur les labels bio et leurs particularités

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en octobre 2020

Sommaire

Acheter bio, c'est facile grâce à des labels récompensant un véritable parcours écologique, de la production à l'emballage.

Label européen, label cohérence, nature et progrès, sont autant de sigles mettant chacun l'accent sur une production différente, permettant aux amateurs de nourriture bio d'identifier leurs produits.

Zoom sur les labels bio pour trouver celui qui vous correspond !

Label européen et AB : importance de la provenance des matières premières

Label AB

Créé en 1985, le label AB est obligatoire sur tous les produits bio vendus en Europe. Il doit indiquer l'endroit où ont été produits les ingrédients :

  • Agriculture UE.
  • Agriculture non-UE.
  • Agriculture UE/non-UE.

Le but de ce label est :

  • d'aider le consommateur à repérer les produits biologiques ;
  • de rassurer les consommateurs :
    • sur le respect du règlement de l'agriculture biologique ;
    • sur l'origine des produits qui doivent présenter le nom du producteur, du préparateur, du distributeur et le numéro d'agrément de l'organisme de certification ;
    • de savoir d’où proviennent les matières premières.

Label européen

Le label AB est petit à petit remplacé par le label européen, mis en place depuis le 12 juillet 2010 dans les 27 pays de l'Union européenne, qui apporte les mêmes garanties :

  • Les produits sont 100 % bio ou contiennent au moins 95 % de produits agricoles biologiques pour les produits transformés.
  • Respect de la réglementation française.
  • Contrôle par des organismes agrées par les pouvoirs publics certifiant le respect de ces réglementations.

Toutefois, la réglementation européenne est jugée trop laxiste :

  • elle permettrait l'introduction accidentelle d'OGM ;
  • elle autoriserait l'absence de contrôle du caractère équitable.

Label bio cohérence : pour manger une production plus autonome

Le 12 avril 2009, le label bio cohérence est officiellement lancé. C'est une marque garantissant des produits bio répondant à des critères exigeants. Il est plus strict que les conditions imposées par l'Europe en matière de biologique :

  • Il récompense les exploitations ne faisant que du biologique :
    • 100 % d'ingrédients bio, même dans les produits transformés ;
    • 80 % des aliments donnés aux herbivores doivent être produits sur place ;
    • 50 % des aliments donnés aux autres animaux doivent être produits par l'exploitation.
  • Aucune trace d'OGM n'est tolérée.
  • Les produits transformés doivent être 100 % bio.
  • Les traitements vétérinaires autorisés sont plus restreints qu’avec le label européen :
    • les poulets de chair ne peuvent recevoir aucun traitement allopathique ;
    • les poules pondeuses ne peuvent en recevoir que deux.

Nature et progrès : pour manger une production totalement autonome

Le label Nature et progrès, fondé en 1964, regroupe aussi bien des professionnels que des consommateurs. La charte à suivre pour les producteurs est plus contraignante que les autres labels biologiques :

  • Les viandes certifiées « nature et progrès » ont été nourries à 100 % avec des produits bio et toute l'exploitation doit être biologique.
  • Les fermes doivent se trouver à plus de 500 m des axes routiers ou des exploitations agricoles polluantes.
  • L'écornage est interdit et le temps de transport des animaux est limité à 6 heures maximum.

Concernant la production végétale :

  • Les fruits et légumes doivent être cueillis à maturité.
  • Les substances chimiques de synthèse sont interdites.
  • Les producteurs ont l'obligation de composter les fumiers avant de s'en servir.
  • Il existe des valeurs à ne pas dépasser en ce qui concerne le degré de pollution maximal autorisé et le dosage de métaux lourds dans les engrais.

Demeter et Biodyn : pour manger biodynamique

L'agriculture bio-dynamique, fondée par Rudolf Steiner en 1924, s'attache à utiliser les énergies qui imprègnent le lieu de production :

  • Le label garantit le respect des cycles naturels :
    • exploitation du flux énergétique du sol et des astres ;
    • production de quantité réduite pour le respect de l'équilibre du domaine et de la santé ;
    • création ou maintien d’un circuit le plus autonome possible de substances et de forces entre le sol, la végétation et les animaux.
  • Garantie du respect du vivant :
    • élevages d'animaux avec leur espèce, dans la nature ;
    • diversité végétale et animale pour un paysage équilibré ;
    • échanges locaux favorisés ;
    • réutilisation des déchets végétaux et animaux issus de la production.
  • Label garantissant la fertilisation naturelle :
    • utilisation de préparations naturelles pour vivifier la terre : bouse de corne et de silice de corne sur les sols à fertiliser ;
    • diffusion des six préparations naturelles dans les tas de matière à composter.

Ecocert : organisme de contrôle et de certification

Créé en 1991, cet organisme indépendant soutient le développement de la production biologique et intervient auprès du Ministère de l'Agriculture, de l'INAO et de la commission européenne :

  • Il participe à la vérification de la conformité des productions des exploitations agricoles et des industries agroalimentaires quant au respect des règlements de l'agriculture biologique.
  • Si toutes les règles sont respectées, Ecocert délivre une certification aux exploitations concernées.
  • Ecocert est pour un commerce équitable entre le Nord et le Sud.
  • Le label garantit l'interdiction de tests sur les animaux sur les produits finis : toutefois, rien n'est précisé quant aux tests sur les animaux pour les ingrédients.
  • Le label Ecocert récompense les produits titulaires du label bio européen, ayant été produits en respectant des règles de commerce équitable. Trois règles d'or du label sont à respecter :
    • juste rémunération ;
    • pas de travail des enfants ;
    • conditions environnement sécurisées.

Bio équitable et bio solidaire : équité de commerce

Le label bio équitable et bio solidaire a été déposé en juin 2002 à l'institut national de la propriété industrielle de Marseille :

  • Ce label récompense les produits conformes aux normes d'agriculture biologique européenne.
  • En plus de cela, il distingue une certaine équité de commerce :
    • entre le nord et le sud ;
    • mais également entre le nord et le nord.
  • Des prix minimums d'achat sont fixés, et l'accent est mis sur la conservation de la culture locale.

En optant pour des produits du label bio équitable :

  • vous participez activement au développement durable ;
  • vous êtes partenaire d'un commerce équitable ;
  • vous avez la certitude que vos produits sont éthiques et biologiques.

Label « Biologique, Français, Équitable »

La Fédération nationale de l'agriculture biologique (Fnab) a lancé en février 2020 un label « Biologique, Français, Équitable » (BFE). Il est apposé sur des légumes biologiques locaux, et garantit une relation commerciale équitable avec les agriculteurs.

La démarche est expérimentée depuis mars 2020 par l'enseigne Picard.

Récapitulatif des particularités des labels bio

  Européen et AB Bio cohérence Nature et progrès Demeter et Biodyn Ecocert Bio équitable et bio solidaire
Coexistence bio/non bio sur la ferme Possible pour des espèces ou variétés différentes 100 % bio 100 % bio 100 % bio Autorisée 100 % bio
Présence d'OGM Possible jusqu'à 0,9 % Limitation à 0,1 % Interdite Interdite Possible jusqu'à 0,9 % Interdite
Origine Monde entier 100 % France Monde entier 100 % France Monde entier Monde entier
Lieu de fabrication Monde entier 100 % France Monde entier 100 % France Monde entier Monde entier
Lieu de distribution Monde entier Vente en magasin bio Monde entier Magasins spécialisés et secteur du vin Monde entier Monde entier

Mangez bio, mangez sain !

  • Ne vous faites pas avoir, téléchargez gratuitement notre guide pratique de la défense du consommateur !
  • Notre fiche pratique vous montre toutes les étapes et vous donne des conseils pour fabriquer vous-même votre compost. Vous pouvez également la télécharger gratuitement.
  • Pour vous y retrouver et juger la qualité, référez-vous à l'étiquetage des produits. Pour apprendre à les lire correctement, rendez-vous sur notre page de guide.

Ces pros peuvent vous aider